Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

Le Rapporteur de l’ONU : Nous sommes préoccupés par la question de la liberté d’expression en Iran

CNRI – Madame Asma Jahangir, le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Iran, a critiqué le régime iranien concernant l’absence de liberté d’expression dans ce pays. Dans une interview avec VOA, Madame Jahangir a déclaré : « Je suis préoccupée par le fait que les gens (en Iran) sont arrêtés et menacés. Les gens ne peuvent pas parler et ne jouissent pas de la liberté d’expression. Nous avons vu que des jeunes et des blogueurs ont été arrêtés (en Iran). »

Cette interview a été enregistrée après la 34e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Dans son rapport, Madame Jahangir a mentionné de nombreux cas de violations des droits de l’Homme en Iran. Elle a affirmé : « La question des prisonniers politiques est la deuxième question importante dans le domaine des violations des droits de l’Homme en Iran. L’attitude du régime contre les prisonniers politiques contiennent le message suivant adressé aux autres citoyens : si vous n’êtes pas d’accord avec nous, vous serez traités comme tel. Ceci est inacceptable. »

Le Rapporteur spécial de l’ONU a ajouté : « Il y a aussi la question de l’attitude de l’appareil judiciaire à l’égard des avocats. Le Barreau est entièrement contrôlé par l’appareil judiciaire. Beaucoup d’avocats sont empêchés de faire leur travail. Les avocats qui défendent des prisonniers politiques ou des prisonniers d’opinion sont eux-mêmes emprisonnés. »

Madame Jahangir a critiqué le mode de fonctionnement du système judiciaire du régime iranien et a déclaré : « Dans ce système, tout dépend de la décision d’un juge qui n’est ni indépendant, ni impartial. Dans un tel système, les procédures judiciaires ne peuvent pas être justes et équitables. »

Dans son rapport, Madame Jahangir a appelé l’Iran à mettre un terme aux exécutions publiques. Elle a stigmatisé le nombre élevé d’exécutions et les restrictions à la liberté d’expression. Elle a aussi critiqué les discriminations envers les minorités ethniques et religieuses et envers les femmes.

 

Lire aussi: 

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies est préoccupée par la persistance de la pratique de l'exécution publique en Iran

Des ONG à Genève :‌ Le massacre des prisonniers politiques de 1988 en Iran constitue un crime contre l'humanité

Maryam Radjavi à l’Assemblée nationale française - Bouleversements au Moyen‐Orient : quelle approch

  

 

Le régime iranien entraine des terroristes étrangers, à grande échelle, par des Pasdaran (IRGC)

 

Vœux pour 2017 de Maryam Radjavi Avec les élues et les amis

 

APPELLE À TRADUIRE EN JUSTICE LES DIRIGEANTS DU RÉGIME IRANIEN POUR LE MASSACRE DE 1988

 

Le document audio de l'Ayatollah Montazeri fait trembler le régime

 

 

Massacre des prisonniers politiques en Iran : bouleversante révélation

 

France Culture : Voix du Conseil National de la Résistance Iranienne

 

Un documentaire d’Olivier Steiner et Assia Khalid

 

Maryam Radjavi au rassemblement pour un Iran libre - Bourget

 

Le grand rassemblement du Bourget 2016 pour Iran Libre

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité avec les peuples du Moyen Orient

Maryam Radjavi rencontre une délégation de la résistance syrienne de haut niveau- 12 juin 2016

UNE EXPOSITION SUR ALEP L’HÉROÏQUE REND HOMMAGE À LA RÉSISTANCE DU PEUPLE SYRIEN- 14 JUIN, 2016

 

Iran - Fiche d’information : dossiers sur Rohani

PUBLIC HANGING IN IRAN - KARAJ

Iran - UN PRISONNIER EST TABASSEE EN AVANT SON EXECUTION EN PUBLIC

LES PARENTS DE HUIT PRISONNIERS EXECUTES EXPRIMENT LEURS COLERES

DE JEUNES IRANIENS SOUMIS À DES PUNITIONS DEGRADANTES EN PUBLIQUE

Donate
donation

Veuillez nous aider dans notre campagne pour
la liberté, la démocratie et les droits humains

lire la suite...

Amount :

Le CNRI sur Twitter