Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

L’Iran entraine des terroristes étrangers, à grande échelle, par des gardiens de la révolution

Le Corps des Gardiens de la révolution (CGRI ou Pasdaran) forme des milliers de terroristes et de milices venus de l’étranger dans au moins une quinzaine de camp d’entrainements en Iran. La localisation des 14 camps et casernes des Pasdaran où sont dispensés les formations de ces milices et mercenaires étrangers, a été dévoilé lors d’une conférence de presse mardi à Washington, par le bureau de représentation du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).

Selon ces informations, le corps des pasdaran a créé une Direction de la formation, sous le nom de code «12000 » pour former des ressortissants étrangers afin de les envoyer sur le terrains des actions militaires dans la région ou pour mener des opérations terroristes à travers le monde.

Alireza Jafarzadeh, directeur adjoint du Bureau américain de la représentation du CNRI a expliqué lors de cette conférence de presse que ces informations démontrent que la source et l'épicentre du terrorisme, du fondamentalisme et de l'ingérence régionale est bien la théocratie religieuse et intégriste qui règne en Iran et son bras armé les Gardiens de la révolution.

Ce régime applique sa politique du chaos de manière méthodique, systématique et institutionnalisée. Son exportation du fondamentalisme et du terrorisme est bien plus dangereuse que ses efforts pour acquérir la capacité nucléaire.

Jafarzadeh rappelle que l'article 151 de la Constitution du régime définit les devoirs des gardiens de la révolution islamique comme étant «la protection de la Révolution et de ses réalisations ». En d'autres termes, le CGRI est la colonne vertébrale de l'appareil du pouvoir pour préserver la dictature et son terrain d’action est également à l’extérieur des frontières de l’Iran.

La direction de la formation des Pasdaran dirigent ces formations à partir de la base militaire de l’Imam Ali, située entre Téhéran et la ville de Karaj à l’ouest de la capitale. Depuis ce QG, le CGRI exploite des douzaines de camps d'entraînement à travers l'Iran, se spécialisant dans tous les aspects des combats de commandos, du maniement des armes, y compris des roquettes et des missiles, des opérations de la marine, ou des formations à des actions terrosites.

Chaque mois, des centaines de forces de nationalités irakiennes, syriennes, Yémenites, Afghanes ou libanaises - pays où le régime est impliqué dans des combats et opérations terroristes - reçoivent une formation militaire et sont ensuite envoyées aux différentes lignes de front. Pour les opérations dans les pays où il n'y a pas de guerre ouverte - y compris les pays du Golfe Persique, comme Bahreïn et Koweït - les cellules terroristes dormantes sont formés. Mais les activités ne se résument pas aux pays de la région, de nombreux recrus des pays d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique latine sont également entrainés dans ces camps. Le CGRI a fait notamment fait venir en Iran un certain nombre de recrus du Venezuela, de l'Uruguay, du Paraguay et de la Bolivie, les logeant dans la garnison Imam Ali pendant la période de leur entrainement.

Ces activités des gardiens de la révolution ont l’approbation du Guide suprême, Ali Khamenei, qui lors d’une visite aux commandants de la Force Qods des Pasdarans, les a vivement encouragé, selon un conseiller principal du commandant en chef des Pasdaran et ancien commandant de la direction de la formation, le brigadier général des pasdaran, Khosrow Orouj.

Le commandant de la Direction de la formation relève directement du commandant Qassem Soleimani, commandant en chef de la force Qods. Le colonel Tahmasebi a commandé la formation des terroristes étrangers. Le CNRI site parmi les autres commandant chargés de la formation le colonel Ali Mohammad commandant de la formation des armes lourdes à la base militaire d'Imam Ali et le colonel Ramky chargé de la formation des agents de protection.

Pour avoir une idée de l’ampleur de ces activités, le CNRI souligne que dans un seul de ses camps d'entraînement chaque semaine 2 000 Afghans sont envoyé en Syrie en remplacement des combattants qui les ont précédés et épuisés sur le terrain.

Les mercenaires sont d'abord envoyés pour l'endoctrinement idéologique à l'Académie Imam Ali à Tajrish, Téhéran. Ils sont ensuite envoyés à l'une des bases suivantes pour les entrainements:

Imam Ali Garrison - divers

Baadindeh Centre à Varamin - guerre urbaine

Malek Ashtar Camp à Amol - formation de survie

Semnan Centre

Lowshan Garrison - formation spéciale

Axe Telecabin - formation commando

Abadan - guerre marine

Ahwaz - guerre marine

Axe Qeshm - guerre marine

Mashhad Centre – formation de milices afghanes

Guinée Pazouki - Des milices afghanes pour la Syrie

Garnison Chamran - milices afghanes pour la Syrie

Shahriar Garrison - Des milices afghanes pour la Syrie


Outre les camps mis en évidence par ce rapport, le CNRI a souligné que le CGRI exploite des douzaines d'autres bases et camps similaires: dont certains sur la frontière Iran-Irak, pour permettre au régime iranien de s'immiscer dans les affaires intérieures de l'Irak.

Les informations ont été recueillies et documentées par le réseau social de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI / MEK) à l'intérieur de l'Iran.


Les quatorze centres de formation terroriste des pasdaran à travers l’Iran

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi: 

Iran/terrorisme: la force Qods des pasdaran, une organisation terroriste au service de Téhéran

 

Grand Rassemblement pour un Iran libre

Grand meeting pour un Iran libre, samedi 1 juillet 2017

Grand Rassemblement pour un Iran libre, samedi 1 juillet 2017

Mohammad Mohaddessin discute du récent simulacre d’élection présidentielle en Iran

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité des religions contre l’extrémisme

"La reconduction de Rohani à la présidence en Iran, une continuité dans la crise" (Afchine Alavi)

Iran élection 2017 - Le Parisien TV

Iran- Election : Les réseaux de la résistance iranienne multiplient les affichages à travers le pays

Le sénateur McCain rend visite aux membres de l'OMPI d'Achraf à Tirana

Mme Radjavi se félicite de l'appel du Mufti d’Al-Azhar et du Pape François contre l'extrémisme

Le Norouz avec la Résistance iranienne en Albanie

Le régime iranien entraine des terroristes étrangers, à grande échelle, par des Pasdaran (IRGC)

 

Maryam Radjavi à l’Assemblée nationale française - Bouleversements au Moyen‐Orient : quelle approche

  

 

APPELLE À TRADUIRE EN JUSTICE LES DIRIGEANTS DU RÉGIME IRANIEN POUR LE MASSACRE DE 1988

 

Le document audio de l'Ayatollah Montazeri fait trembler le régime

 

 

Massacre des prisonniers politiques en Iran : bouleversante révélation

 

France Culture : Voix du Conseil National de la Résistance Iranienne

 

Un documentaire d’Olivier Steiner et Assia Khalid

 

Maryam Radjavi au rassemblement pour un Iran libre - Bourget

 

Le grand rassemblement du Bourget 2016 pour Iran Libre

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité avec les peuples du Moyen Orient

Iran - Fiche d’information : dossiers sur Rohani

Maryam Radjavi rencontre une délégation de la résistance syrienne de haut niveau- 12 juin 2016

UNE EXPOSITION SUR ALEP L’HÉROÏQUE REND HOMMAGE À LA RÉSISTANCE DU PEUPLE SYRIEN- 14 JUIN, 2016

 

Donate
donation

Veuillez nous aider dans notre campagne pour
la liberté, la démocratie et les droits humains

lire la suite...

Amount :

Le CNRI sur Twitter