Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

« Le CNRI est la force la plus puissante de l’opposition démocratique au régime en Iran »

CNRI – « Il faut sortir de cette alternative, compromission ou guerre, en soutenant la résistance iranienne, à l’intérieur et à l’extérieur. Cette résistance est ici concrétisée par le CNRI, par Mme Maryam Radjavi, qui représente la force la plus puissante de l’opposition laïque, l’opposition démocratique au régime actuel des mollahs ; c’est cette troisième voie que nous devons adopter et soutenir », a déclaré le sénateur français Jean-Pierre Michel.

Il s’exprimait le 8 mars à Bruxelles lors d’une conférence internationale intitulée « un appel à la justice », qui se déroulait parallèlement au sommet des chefs d’Etat de l’UE. Des dizaines de parlementaires, de personnalités politiques et de juristes y assistaient, ainsi que la présidente élue de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi.

Lire la suite...

« Il faut avoir une politique complètement différente vis-à-vis de l’Iran et du peuple iranien. »

CNRI - « Le Conseil européen est prêt à accepter ce que mon collègue Struan Stevenson a bien nommé, le premier Etat d’attentat suicide au monde, un Etat qui est le premier promoteur du terrorisme, à accepter l’expansionnisme iranien qui se fait sentir dans tout le Moyen-orient, à accepter de condamner des innocents, à accepter d’ignorer l’arrêt de la Cour, pour quelle raison ? A cause des affaires croissantes avec le régime iranien », a déclaré l’eurodéputé portugais Paulo Casaca, co-président  du groupe interparlementaire du Parlement européen, les Amis d’un Iran Libre.

Lire la suite...

« Maryam Radjavi est la voix du peuple iranien », une eurodéputée

CNRI – « Il est temps d’adopter une nouvelle politique vis-à-vis de l’Iran. Il est temps pour nous tous de suivre les 1000 élus représentants de citoyens qui soutiennent  Mme Radjavi et la Résistance iranienne dans son combat pour instaurer la démocratie en Iran », a déclaré l’eurodéputée finnoise Piia-Noora Kauppi.

Elle s’exprimait le 8 mars à Bruxelles lors d’une conférence internationale, intitulée « un appel à la justice », qui se déroulait parallèlement au sommet des chefs d’Etat de l’UE. Des dizaines de parlementaires, de personnalités politiques et de juristes y assistaient, ainsi que la présidente élue de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi.

Lire la suite...

Le Conseil européen n'est pas au-dessus des lois

La Revue Parlementaire, Paris, mars 2007 - Une centaine d'eurodéputés viennent de sommer Bruxelles de se conformer au jugement du 12 décembre 2006 du Tribunal de Première Instance des communautés européennes (TPI) et de supprimer l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) de sa liste des organisations terroristes. Lors d'un colloque à Paris, juristes et personnalités politiques se sont succédés pour se pencher sur les conséquences de ce jugement sans précédent.

Lire la suite...

Création d'un "Comité français pour un Iran démocratique"

Un appel lancé pour une autre politique à l'égard de l'Iran
 
La Revue Parlementaire, Paris, mars 2007  -  La création d'un Comité français pour un Iran démocratique (CFID), préconisant une nouvelle politique à l'égard de Téhéran, a été annoncée le 14 février au cours d'une conférence au Sénat. 
 

Lire la suite...

30.000 Iraniens créent la surprise à Bruxelles (reportage photos)

CNRI – Invités surprises du sommet des chefs d’Etat de l’Union européenne à Bruxelles le 8 mars, 30.000 Iraniens ont fait savoir haut et fort à l’UE qu’elle n’était pas au-dessus des lois.

Ils lui ont rappelé qu’elle devait appliquer le jugement de la Cour européenne de justice en retirant les Moudjahidine du peuple d’Iran de la liste du terrorisme.

Lire la suite...

Le grand rassemblement de la Résistance iranienne Villepinte-2015

                

Maryam Radjavi dans un colloque au Sénat - Paris- 5 mai 2015

Audition de Maryam Radjavi au Congrès

DERNIÈRES NOUVELLES

Livre:

 

 

 

Le CNRI sur Twitter