Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

CNRI - Pour Sarvnaz Chitsaz, présidente de la commission des Femmes du CNRI, l’exécution barbare de Zahra Bahrami trahit l’impuissance du régime, plus rejeté et honni que jamais par la population et surtout les femmes. Des femmes déterminées à renverser ce fascisme religieux et misogynes au pouvoir en Iran et à le remplacer par la démocratie et la souveraineté populaire.

Mme Bahrami, arrêtée dans les rafles qui avaient suivi le soulèvement de l’Achoura fin 2009, avait été accusée de Moharebeh, ou guerre contre Dieu. Dès de début elle avait été soumise à des tortures physiques et psychologiques pour la forcer à des aveux mensongers dans un scénario télévisés. Au bout d’un an, le juge criminel Salavati l’avait accusée de trafic de drogue et condamnée à mort.

La commission des Femmes du CNRI appelle l’ensemble des pays européens, en particulier les Pays-Bas dont Mme Bahrami était la ressortissante, à rompre leurs relations avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran.

Commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 31 janvier 2011

Maryam Radjavi dans un colloque au Sénat - Paris- 5 mai 2015

Audition de Maryam Radjavi au Congrès

DERNIÈRES NOUVELLES

Norvège: des Iraniens appellent au levé du siège contre le camp Liberty

Norvège: des Iraniens appellent au levé du siège contre le camp Liberty - Photos

mai 25, 2015

Iran/barbarie: un mollah appelle à davantage de peines d'amputations

mai 25, 2015

Obama accepte le droit de regard du Congrès sur un accord nucléaire avec l'Iran

mai 23, 2015

Session Questions & réponses en direct avec Giulio Terzi

mai 23, 2015

Livre:

 

 

 

Le CNRI sur Twitter