Sam08302014

dernière mise à jourSam, 30 Aoû 2014 3pm

Font Size

Cpanel
Back Accueil Communiqués CNRI International Chantage et impuissance des mollahs sous la pression des sanctions

Chantage et impuissance des mollahs sous la pression des sanctions

 et du soutien international à la Résistance pour empêcher les défections dans le corps des pasdarans et la structure du régime

CNRI - La dictature religieuse, sous la pression paralysante des sanctions et du soutien international croissant dont jouit la Résistance iranienne, a annoncé avec panique et stupidité que l’arrestation des dirigeants de la Résistance était « le devoir principal des pays de la région et du monde » ! (quotidien officiel Ressalat, 10 juillet)

De son côté, l’agence de presse des gardiens de la révolution a cité un individu anonyme se présentant comme le premier adjoint du ministre irakien de l’Intérieur, disant avoir reçu hier une lettre de la Haute cour d’assises de ce pays pour l’arrestation de 38 membres de haut rang des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Cette nouvelle a ensuite été diffusée en Irak par les agents et les médias affiliés au régime iranien.

Il s’agit d’un chantage politique aussi désespéré que mesquin de la part du régime iranien, de sa force terroriste Qods et de leurs agents dans les organes irakiens qui n’a pas la moindre valeur dans le vide juridique actuel en Irak, ni la moindre validité judiciaire. Les hautes autorités judiciaires et gouvernementales irakiennes ont répété ne pas être au courant en réponse aux questions des juristes internationaux à ce sujet.

Tout cela vient de l’effroi qu’inspire au régime iranien et à ses agents en Irak la montée des sanctions internationales et l’échec de la politique visant à dévorer l’Irak par le biais d’un gouvernement inféodé. Alors qu’officiellement le gouvernement de Maliki a touché à sa fin et que le nouveau gouvernement n’a pas encore été formé, le régime iranien tente de faire passer des rumeurs en manipulant divers organes du gouvernement irakien et en recourant au chantage et à la guerre psychologique. Or il s’agit avant tout pour lui de remonter le moral des pasdarans et de la structure de son régime en déroute à l’intérieur de l’Iran.

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 11 juillet 2010