Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

CNRI - Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, estime que les négociations des 5+1 avec le régime des mollahs ne mèneront à rien et qu’elles sont vouées à l’échec. Le résultat de ces négociations, a-t-elle déclaré, sera d’offrir des concessions unilatérales et davantage d’occasions à ce régime aux abois qui a plus que jamais besoin de la bombe atomique pour se maintenir au pouvoir.

Appeler un régime sauvage et moyenâgeux « à une attitude constructive » et espérer qu’il « participera avec de bonnes intentions dans ce dialogue et qu’il sera prêt à des négociations constructives », envoie un message de faiblesse aux mollahs et les encourage à poursuivre leur projet de fabrication de la bombe atomique.

Pour Mme Radjavi, l’échec de la politique de complaisance de ces trente dernières années a donné aux mollahs sanguinaires la possibilité en toute tranquillité d’intensifier la répression et l’exportation du terrorisme ainsi que d’accélérer leur projet atomique. A tel point que la perspective de voir ce régime se doter de l’arme atomique est devenue aujourd’hui une urgence pour toute la communauté internationale.

Un changement démocratique en Iran par le peuple iranien et sa résistance, a-t-elle ajouté, est la solution définitive pour débarrasser la région et le monde du cauchemar de l’intégrisme armé de la bombe atomique. La seule manière de traiter ce régime reste une politique de fermeté, avec notamment des sanctions générales, en particulier des sanctions pétrolières.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 6 décembre 2010

DERNIÈRES NOUVELLES

Dix exécutions dans le sud de l’Iran

décembre 20, 2014

Six ONG appellent l'ONU à conditionner son aide à l'Iran à la fin des exécutions

décembre 20, 2014

7000 membres du corps médical appellent à la fin du blocus contre les opposants iraniens du camp Liberty

décembre 20, 2014

Iran/barbarie: Flagellations publiques de deux jeune dans le nord du pays

décembre 18, 2014

Le CNRI sur Twitter