Ven04182014

dernière mise à jourVen, 18 Avr 2014 8pm

Font Size

Cpanel
Back Accueil Communiqués CNRI

« L’impérieuse nécessité » de François Hollande « d’empêcher l’Iran d’accéder à l’arme nucléaire »

La mise en garde du Président François Hollande sur « l’impérieuse nécessité » d’empêcher le régime iranien de se doter de l’arme nucléaire doit devenir une politique ferme du Conseil de sécurité de l’ONU

CNRI - Maryam Radjavi, Présidente-élue de la Résistance iranienne, s’est félicitée de la déclaration du Président français sur « l’impérieuse nécessité d’empêcher l’Iran d’accéder à l’arme nucléaire ». Elle a souligné que la communauté internationale devait prendre ces propos au sérieux, notamment le Conseil de Sécurité de l’ONU et en faire dans la pratique une politique de fermeté contre le régime iranien et son projet nucléaire. Il faut, a-t-elle ajouté, mettre fin à toute complaisance avec la dictature religieuse. 

Lire la suite...

Message de Maryam Radjavi à l'occasion de la Journée internationale des travailleurs

Les travailleurs iraniens connaissent des conditions de travail et de vie intolérables

CNRI – Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué les travailleurs iraniens à l'occasion du 1er mai, Journée internationale des travailleurs, et rendu hommage à leurs protestations et sit-in continus contre la tyrannie religieuse qui les opprime.

Elle a appelé les ouvriers et salariés, hommes et femmes courageux et valeureux, à étendre leurs protestations pour la justice et la liberté.

Mme Radjavi a mis en avant que la machine de répression et l'exploitation inhumaine et sauvage des ouvriers en Iran sous le régime des mollahs n'ont jamais réussi à étouffer les protestations des travailleurs.

L’an dernier, les travailleurs vivant dans des conditions désespérées se sont rassemblés devant les gouvernorats et les principaux centres de l’État à Téhéran, ont bloqué des routes des centaines de fois, et ont été à l'avant-garde de la révolte et de la résistance contre la misère noire dans laquelle les mollahs ont plongé l'ensemble de la société.

Lire la suite...

Maryam Radjavi : candidature de Rafsandjani malgré les menaces de Khamenei

La lutte pour le pouvoir au sommet reflète toute la crise du renversement
 
L’entrée de Rafsandjani dans la course électorale malgré les vastes efforts de Khamenei pour empêcher sa candidature, a donné une dimension sans précédent à la crise interne qui secoue le régime et à ses failles. Ces derniers jours, Khamenei, par divers moyens, y compris via le ministre du Renseignement et Hossein Chariatmadari, le patron du quotidien Kayhan, a qualifié Rafsandjani de mohareb (en guerre contre Dieu) et de « corrompu sur Terre » qui mérite d’être traduit en justice et châtié.

Le dépôt de la candidature de Rahim Macha’i, le favori d’Ahmadinejad,  taxé par Khamenei et sa faction de source d’inspiration du courant déviationniste, a augmenté la division au sein de la dictature religieuse et approfondi sa crise.

Par ailleurs, la fragmentation à répétition de la faction de Khamenei indique la profondeur de la crise du régime du guide suprême. Les clans au sein de cette faction qui s’étaient mis d’accord pour présenter chacun un candidat, n’ont pas réussi à surmonter leurs luttes intestines. De fait chaque bande a en présenté plusieurs ; par exemple, Ghalibaf, le maire de Téhéran, Velayati, ancien ministre des Affaires étrangères, et Haddad Adel, dont la fille a épousé le fils de Khamenei, se sont présentés séparément. De plus, dans la faction de Khamenei, d’autres ont déposé leur candidature comme Manouchehr Mottaki, Abutorabi, Sadeq Lankarani et Saïd Jalili, le négociateur du nucléaire. 

Lire la suite...

Maryam Radjavi adresse ses condoléances à la famille et aux compagnons de combat de Hamid Rabi

Elle appelle au transfert immédiat des Moudjahidine du peuple à Achraf pour empêcher un autre massacre

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne a adressé ses condoléances pour le décès d’Hamid Rabi, membre de l’Ompi tombé au champ d’honneur, à la famille du défunt et à ses compagnons de combat à Achraf et à Liberty.  Ce crime ignoble, a-t-elle assuré, ne sera pas oublié par le peuple iranien et sa résistance, ni par les familles des martyrs, ni par les défenseurs et les soutiens des Achrafiens à travers le monde et des poursuites judiciaires seront engagés contre ses commanditaires, ses auteurs et ses facilitateurs.

Lire la suite...