Sam11222014

dernière mise à jourSam, 22 Nov 2014 8am

Font Size

Cpanel

  • Les Nouvelles

  • Droits humains

  • Femmes

  • Nucléaire

  • Achraf/Liberty

Le rapport de Human Rights Watch sert le régime iranien à étouffer davantage l’oppsoition

ImageLe représentant américain Lacy Clay du Missouri a adressé une lettre ce 2 juin au directeur de l’ONG new-yorkaise Human Rights Watch, pour qualifier son dernier rapport de service rendu au régime iranien dans la répression des opposants.

« Je souhaite joindre ma voix à ceux qui ont exprimé leur inquiétude sur votre récent rapport concernant plusieurs individus anonymes qui prétendent être d’anciens membres des Moudjahidine du peuple (OMPI) et avoir été maltraités par cette organisation », écrit ce membre du Congrès. « Je crois savoir que l’OMPI est la principale opposition au régime iranien et que la grande majorité de ceux qui ont été emprisonnés et exécutés par le régime iranien ont été membres et sympathisants de l’OMPI. Certains suggèrent que ce rapport pourrait en fait soutenir les efforts de Téhéran pour étouffer l’opposition et saper la lutte du peuple iranien pour instaurer un gouvernement démocratique. »

M. Clay ajoute dans sa lettre : « Je pense que Human Rights Watch devrait se préoccuper des violations des droits de l’homme que l’Etat commet en Iran et devrait faire attention de ne pas être utilisé pour discréditer la voix de l’opposition en Iran. »

« La méthodologie utilisée par HRW dans l’élaboration de ce rapport a été contestée. Il y a-t-il eu une bonne corroboration et des contacts de visu qui donneraient de la crédibilité aux allégations. S’il y a une preuve pour étayer des allégations légitimes de ces méfaits à la base Achraf, ceux qui portent ces accusations devraient s’avancer et les membres de l’OMPI à la base Achraf devraient avoir la possibilité de répondre à ces accusations », écrit encore Lacy Clay.