Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Un membre de la Commission de la mort nommé chef du pouvoir judiciaire en Iran

Un membre de la Commission de la mort nommé chef du pouvoir judiciaire en Iran

L'un des responsables du massacre de prisonniers politiques en Iran en 1988 a été nommé nouveau chef du pouvoir judiciaire par Ali Khamenei. Ebrahim Raïssi, qui remplace Sadeq Amoli Larijani, a siégé à la Commission de la mort de Téhéran avec l'ancien ministre iranien de la Justice, Mostafa Pour Mohammadi, et a envoyé des dizaines de milliers de prisonniers politiques à la potence pour avoir refusé de renoncer à leur conviction politique et leur soutien aux Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI/MEK).

Vidéo - L’algérien Tahar Boumedra s’exprime sur l’Iran à l’Assemblée nationale française

L’expert Tahar Boumedra un ancien chef du Bureau des droits de l'homme de la Mission d'Assistance des Nations Unies pour l'Irak (MANUI) intervenait au Colloque du Comité parlementaire pour un Iran démocratique à la prestigieuse salle Colbert de l’Assemblée nationale le 21 février 2019, intitulé « Iran : perspectives en 2019 », en présence de Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne, de députés et de personnalités.

Le Rapporteur spécial de l'ONU s'inquiète des exécutions de mineurs en Iran

Le Rapporteur spécial de l'ONU s'inquiète des exécutions de mineurs en Iran

Dans son dernier rapport au Conseil des droits de l'homme, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en Iran s'est dit préoccupé par les violations des droits humains en Iran, en particulier par le recours généralisé à la peine de mort contre les délinquants juvéniles.

Les enseignants en grève dans 31 villes en Iran

Les enseignants en grève dans 31 villes en Iran

Par Hamideh Taati

Les enseignants d'au moins 31 villes iraniennes ont participé dimanche à une grève nationale pour protester contre le régime et les organisateurs indiquent que la grève durera trois jours. Les enseignants, qui refusent d'aller en classe et organisent des sit-in dans les bureaux de l'école, exigent :

L'UE maintient sa politique de complaisance à l'égard du régime iranien

L'UE maintient sa politique de complaisance à l'égard du régime iranien

Par Sedighe Shahrokhi

Au cours de ses 40 années d'existence, le régime iranien a planifié et perpétré des attentats et des assassinats terroristes dans le monde entier. Téhéran est le plus grand exportateur du terrorisme au monde et il utilise des groupes de mandataires et des milices pour agir en son nom.

Iran : Les pénuries d'eau persistent avec l’incurie des mollahs

Iran : Les pénuries d'eau persistent avec l’incurie des mollahs

Le régime iranien est responsable de nombreuses crises environnementales dans le pays. Le fleuve Zayandeh-Roud (qui signifie « donneur de vie »), qui prend sa source dans la partie occidentale des montagnes de Zagros et se termine dans la zone humide centrale de Gavkhooni, s’assèche lentement.

Le régime iranien craint les médias sociaux

Le régime iranien craint les médias sociaux

Le Procureur général du régime iranien s'est déclaré de plus en plus préoccupé par l'utilisation des médias sociaux par la population et a parlé d'augmentation des « cyber-crimes et des péchés », lors d'un entretien avec l'agence de presse Fars affiliée aux Gardiens de la révolution (pasdaran).

Manifestation à Genève contre les violations des droits humains en Iran

Manifestation à Genève contre les violations des droits humains en Iran

Des sympathisants de la résistance iranienne ont pris part à un rassemblement mardi devant le siège de l’ONU à Genève pour protester contre les graves violations des droits de l’homme en Iran. 
La manifestation à la Place des Nations a coïncidé avec la session actuelle du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU qui s’est ouverte à Genève.

Maltraitance des prisonniers politiques par le régime iranien

Maltraitance des prisonniers politiques par le régime iranien

Il y a plus de deux semaines, les autorités du régime iranien avaient secrètement transféré un prisonnier politique en isolement cellulaire à la prison centrale de Karaj. Depuis, personne ne l'a revu, ni eu de ses nouvelles. Même les membres de sa famille, inquiets de son état de santé, n'ont reçu aucune nouvelle de lui.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés