Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Le chef de la majorité du Sénat américain met en garde contre « un très mauvais » accord nucléaire avec l’Iran

Le chef de la majorité du Sénat américain, Mitch McConnell, a défendu le 15 mars la lettre que lui et 46 autres sénateurs républicains ont envoyée le 9 mars aux dirigeants du régime iranien. Dans cette lettre, ces sénateurs ont averti que tout accord signé avec l’administration Obama pourrait être révoquée par un futur président aux Etats-Unis.

L’amiral Michael Mullen : l’Iran est un défi plus difficile que Daech

L’ancien chef de l’état-major de l’armée des Etats-Unis, l’amiral à la retraite Michael Mullen – qui a servi dans les deux administrations de George W. Bush et de Barack Obama – a déclaré le dimanche 15 mars que le régime iranien est « un défi beaucoup plus difficile que Daech ».

Des aspects clés du nucléaire iranien ne sont pas encore résolues

Des négociations sur certains aspects clés de l'accord sur le programme nucléaire iranien devront se poursuivre, même si l'Iran et les grandes puissances conviennent d'un cadre politique d'ici fin mars, a rapporté l'AFP.Il sera "tout à fait" nécessaire de poursuivre au-delà de cette première date-butoir les négociations sur certains points encore en suspens, alors que les Etats-Unis et l'Iran veulent un règlement politique avant le 31 mars, a cependant estimé un diplomate européen cité par l'agence.

Il faut cibler le régime en Iran, épicentre de l'intégrisme islamiste

CNRI - L'Union des associations iraniennes en Allemagne a organisé la semaine dernière le plus grand rassemblement des Iraniens dans ce pays. Les dizaines de milliers de participants, réunis à Berlin, ont appelé la communauté internationale à cibler Téhéran en tant qu'épicentre de l'intégrisme islamiste.

L’opposition iranienne met en garde contre les illusions des occidentaux

APA (agence de presse autrichienne), Berlin, 9 mars 2015 - Alors que les Etats-Unis parlent de progrès dans les négociations nucléaires avec l'Iran selon le président Barack Obama, et que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a envoyé une équipe de cinq experts à Téhéran pour négocier sur les détails techniques du programme nucléaire de l'Iran, l’opposition iranienne en exil met en garde l'Occident contre des «illusions».

Le régime iranien reconnait l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme et son agression des pays de la région

  • Le conseiller de Rohani : L’Irak est sous notre influence et c’est notre capitale. Le Plateau iranien est le vaisseau de la civilisation et de la culture de l’Iran, tous ceux qui y vivent sont Iraniens.
  • Le commandant des pasdaran à l’Assemblée des Experts : le rôle des commandants des pasdaran en Irak et en Syrie est un acquis de notre régime. Aujourd’hui non seulement la Palestine et le Liban reconnaissent notre rôle, mais aussi l’Irak et la Syrie.
  • Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale : Notre marine est présente de la Méditerranée au détroit de Bab-el-Mandeb [sur la mer Rouge].
  • Un membre du Conseil suprême de la culture : Il faut mettre sur pied une armée de 100.000 hommes pour les pays de la région et comme l’a ordonné l’imam, il faut former des cellules du Hezbollah dans le monde entier.
  • Le représentant de Khamenei chez les pasdaran : Après les Achéménides, la Méditerranée est à nouveau notre frontière.

Contactez-nous

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés