mercredi, juin 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Protestations6000 chauffeurs routiers font grève en Iran

6000 chauffeurs routiers font grève en Iran

6000 chauffeurs routiers font grève en Iran

CNRI- Au moins une demi-douzaine de grèves et de manifestations de protestation ont eu lieu dimanche 24 avril, à Téhéran, Bandar Abbas (au sud de l’Iran), et dans des villes de l’ouest de l’Iran contre les politiques répressives du gouvernement d’Hassan Rohani et le pillage du salaire des travailleurs par les officiels du régime des mollahs.

Bandar Abbas – Une grève importante par les chauffeurs routiers iraniens a été suivie par 6000 camionneurs, qui ont refusé de travailler. Cette protestation était dirigée contre les agents du régime, dont les responsables de corporation et les responsables des terminaux d’expédition, pour leur politique d’extorsion sous diverses formes.

Téhéran, District de Yaft Abad, 9h00 (heure locale) – Les marchands de l’industrie du meuble ont fait grève contre les extorsions pratiquées par les agents du gouvernement. Ils se sont rassemblés pour manifester face au représentant des douanes dans l’une des entrées du bazar.

Ils ont protesté contre l’augmentation effarante des taxes à l’importation. Les douanes du régime ont annoncé que les taxes à l’importation étaient majorées puisqu’étant donné la conjoncture économique difficile, les importations dans l’industrie du mobilier n’étaient pas nécessaires.

L’un des fabricants de meuble a affirmé : « Les importations et exportations de ce marché ont continué à l’époque des sanctions et étant donné que ce commerce a généré beaucoup de profits, personne n’y a mis fin. Maintenant ils prétendent que les circonstances ont changé. Les zones frontalières sont supposément devenues sensibles pour étendre l’import-export dans ce marché. Par conséquent, les taxes ont été majorées de façon à être assez rentables pour les douanes. »

Téhéran, Rue Mowlawi, 9h30 – Une majorité de jeunes ont protesté et défié les forces de répression du régime. La police répressive faisait la chasse aux sans abris du Parc Herandi sous prétexte d’y chasser les toxicomanes. Ils ont frappé et tenté d’arrêter des enfants qui travaillaient, dont certains qui fouillaient les poubelles. Pour éloigner les témoins qui protestaient, les forces répressives ont jeté du gaz lacrymogène dans la foule. Ils ont également empêché les gens de prendre des photos ou de filmer l’incident.

Usine d’huile alimentaire Nazgol, Mahi-Dasht – Un groupe d’ouvriers de l’usine Nazgol se sont rassemblés sur 10 kilomètres sur la Route Kermanshah-Islamabad pour protester contre le non-paiement de trois mois de leurs salaires et de nombreuses heures supplémentaires.

Industrie manufacturière Kopoli Tissue, Mahi-Dasht, Kermanshah – Un groupe d’ouvriers et d’employés de l’entreprise de fabrique de tissu Kopoli a protesté dans la ville industrielle de Mahi-Dasht contre le retard de paiement de six mois de leurs salaires et de leurs heures supplémentaires.

Représentants du Groupe industriel Iran Khodro, Rue Gomrok, Kermanshah – Un groupe de réparateurs et d’ouvriers de la représentation locale d’Iran Khodro (groupe représentatif de Mir Abdolbaghi) a protesté contre le retard d’indemnités d’assurance et quatre mois de salaires impayés.

 

Lire aussi: 

Iran : 10 000 chauffeurs routiers en grève pour protester contre la corruption
Iran: Les retraités de l’industrie de l’acier protestent contre les salaires non-payés et l’arrêt de l’assurance-maladie

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe