mercredi, mai 18, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafFrance-Iran : Des opposants iraniens dénoncent le rapt en Irak de deux...

France-Iran : Des opposants iraniens dénoncent le rapt en Irak de deux Moudjahidine

ImageAFP, PARIS, 17 août – Des opposants iraniens réfugiés à Paris ont dénoncé mercredi l’enlèvement début août à Bagdad de deux membres des Moudjahidine du peuple, mouvement d’opposition armée au régime iranien, et appelé le gouvernement irakien à agir pour leur libération.

PARIS, 17 août 2005 (AFP) – Des opposants iraniens réfugiés à Paris ont dénoncé mercredi l’enlèvement début août à Bagdad de deux membres des Moudjahidine du peuple, mouvement d’opposition armée au régime iranien, et appelé le gouvernement irakien à agir pour leur libération.

Hossein Pouyan et Mohammad-Ali Zahedi ont été enlevés le 4 août "par des hommes armés à bord de deux véhicules de la police irakienne qui appartenaient aux forces spéciales du ministère de l’Intérieur et à la 9e Brigade Badr", a déclaré à la presse Afchine Alavi, membre du Conseil national de la résistance iranienne auquel les Moudjahidine du peuple sont liés.

La Brigade Badr est l’ancienne milice chiite du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII) officiellement transformée en mouvement politique.
La Force multinationale en Irak a annoncé dimanche dernier dans un communiqué enquêter sur ce rapt, mais "le gouvernement irakien n’a toujours pas réagi", a déploré M. Alavi en accusant des "éléments iraniens infiltrés dans la police irakienne" d’être à l’origine de ce double enlèvement.

"Ce que nous attendons, c’est que l’Etat irakien condamne formellement cet enlèvement", a pour sa part déclaré l’avocat français Mario Stasi.

Dénonçant les "ingérences du régime iranien en Irak", M. Alavi a déclaré "craindre pour la vie des deux otages s’ils se retrouvaient en Iran".

Un avocat suisse des Moudjahidine, Marc Henzelin, a déclaré, sans autre précision, "avoir des informations claires sur le lieu où se trouvent les otages", ajoutant que Bagdad subissait les pressions de Téhéran pour expulser les quelque 4.000 Moudjahidine du peuple se trouvant en Irak.

Les Moudjahidine du peuple sont classés parmi les organisations terroristes par l’Union européenne et les Etats-Unis.

M. Alavi a enfin présenté une lettre de la fondation France Libertés de Danielle Mitterrand, veuve de l’ancien président François Mitterrand, réclamant l’intervention dans cette affaire du Haut commissaire pour les droits de l’Homme de l’Onu, Louise Arbour.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe