mercredi, septembre 22, 2021
AccueilActualitésActualités: AchrafMgr Jacques Gaillot : il faut faire justice pour les prisonniers politiques...

Mgr Jacques Gaillot : il faut faire justice pour les prisonniers politiques massacrés en 1988 en Iran

Mgr Jacques Gaillot : il faut faire justice pour les prisonniers politiques massacrés en 1988 en Iran

Mgr Jacques Gaillot intervenait le samedi 10 septembre à une cérémonie, au bureau du Conseil national de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise, pour célébrer le succès de la réinstallation des habitants du camp Liberty. Dans son intervention, le grand ami du peuple iranien a déclaré, « les appels à la justice pour les 30 000 prisonniers politiques qui ont été massacrés en 1988 en Iran se font de plus en plus fort.

Madame la présidente, je suis très heureux d’être parmi vous pour cette bonne nouvelle de rentrée. Et quand il y a une bonne nouvelle on est content d’être ensemble, de la vivre, de la partager, de la célébrer. Je suis content que vous soyez nombreux ici.

Vous savez, quand il y a un match de foot au stade de France, il y a toujours des supporters, des bleus en l’occurrence. Si l’équipe des bleus a gagné, alors les supporters disent on a gagné. Ils n’ont pas mis les pieds sur le terrain, ils n’ont rien fait, mais dehors ils disent on a gagné, et bien Madame la présidente, je suis dans cette situation. Vous me comprenez bien, c’est vrai que votre victoire est devenue la nôtre. On est content de s’y associer.

Je pense que cette belle victoire qu’il y a eu, cette été, quand on a appris en plein été, que tant d’appels à la justice étaient faits à l’égard des trente mille prisonniers politiques qui ont été massacrés en 1988, aujourd’hui on veut que la justice se fasse par rapport aux responsables, ceux qui ont commis ces crimes, contre l’humanité. Je m’en réjouis c’est une belle victoire aussi. Décidément l’année 2016 est un grand cru. Je pense que maintenant ce qui compte c’est l’avenir.

La route est libérée des obstacles et on peut davantage voir ce qui va se passer, vous savez dans les montagnes, de temps en temps on arrive péniblement à un col, on est content d’être arrivé, on savoure toute la route qu’on a fait, puis on regarde le parcours, on dit on était là, on était là, on a fait ça. Maintenant nous sommes sur ce col, sur ce sommet. Mais on aperçoit également d’autres montagnes qu’il faut franchir, il y a d’autres cols, d’autres luttes à mener et l’important pour nous c’est de continuer la lutte, continuer la marche en sachant qu’on ne peut pas trop se reposer et que le meilleur est à venir quand on est des résistants, il faut l’être jusqu’au bout, on ne s’arrête pas. Si on s’arrête on meurt. Alors on va continuer, on sera avec vous et je suis sûr qu’un jour à Téhéran sur la grande place on dira tous : on a gagné.

Vidéo de l’intervention de Mgr Jacques Gaillot :

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe