samedi, juillet 2, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesDes centaines de milliers de filles de moins de 15 ans contraintes...

Des centaines de milliers de filles de moins de 15 ans contraintes au mariage en Iran

Des centaines de milliers de filles de moins de 15 ans contraintes au mariage en Iran

CNRI – Au cours de la dernière décennie sous régime intégriste en Iran, près de 420 000 jeunes filles de moins de 15 ans ont été mariées, parfois à des hommes quatre fois plus âgés qu’elles, ont rapporté les médias iraniens citant des statistiques officielles.

Dans une révélation encore plus scandaleuse, le chef du Centre de coordination des urgences sociales, Majid Arjmandi, a précisé que selon les statistiques répertoriées, au moins dix jeunes filles de moins de 10 ans et 360 filles de moins de 14 ans ont été mariées à des hommes plus âgés durant cette période.

Les propos de ce responsable iranien ont été rapportés par le quotidien Shahrvand, le 18 aout. Malgré ces aveux choquants, on peut estimer cependant que le nombre réel de jeunes filles mariées chaque année à des hommes plus âgés est bien plus élevé.

Mme Farideh Karimi, membre de la Commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a estimé que la loi sur le mariage en vigueur sous le régime iranien relève de «la pédophilie institutionnalisée».
« Les régime des mollahs tente de présenter cette pédophilie institutionnalisée aux yeux de la communauté internationale comme un phénomène découlant des coutumes nationales. Pourtant ces lois misogynes n’ont rien à voir avec la culture iranienne et sont fondées sur une interprétation intégriste de la religion par des mollahs. Les lois en Iran sont comparables aux pratiques criminelles de Daech à l’égard des jeunes filles », s’est-elle indignée.

Alors que l’Iran est partie à la Convention internationale sur le droit de l’enfance, l’article 1041 du Code civil iranien permet aux filles de se marier dès l’âge de 13 ans, et les garçons dès l’âge de 15 ans. Il permet en outre aux filles de se marier à un âge encore plus précoce avec l’approbation d’un tribunal.

Le « Conseil des gardiens », composé de six religieux et six juristes, a approuvé en octobre 2013 un projet de loi du Majils qui permet aux hommes de se marier avec leurs filles adoptives. Une initiative ahurissante au parlement des mollahs avait adopté, un mois plus tôt, une loi en vertu de laquelle les pères peuvent épouser leur fille adoptive mineure, dès l’âge de 13 ans. Ceci a provoqué une vague d’indignation en Iran et dans le monde, faisant frémir les militants des droits humains. « Une loi qui confond le rôle du père avec celui du mari, légalise la pédophilie, met les enfants iraniens et la sécurité des familles en danger et normalise le crime », ont dénoncé les militants des droits des enfants.

Malgré l’indignation suscitée, le gouvernement Rohani a maintenu le silence sur cette loi votée le 22 septembre 2013 et n’a pas tenté d’empêcher sa confirmation finale au Conseil de surveillance.

Rappelons que l’âge du mariage pour les filles avait été élevé à 15 ans en 1967, puis à 18 ans en 1974. Mais en 1979, les islamistes au pouvoir ont abaissé l’âge de mariage à 13 ans, et dans une fatwa, le guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, a réitéré cette loi autorisant le mariage des filles à cet âge douloureusement précoce.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe