vendredi, décembre 3, 2021
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDiscours prononcé par l’avocat iranien après le suicide d’un jeune - Vidéo

Discours prononcé par l’avocat iranien après le suicide d’un jeune – Vidéo

Discours prononcé par l’avocat iranien après le suicide d’un jeune

Discours prononcé à la mosquée de la ville de Chadan par l’avocat iranien Mohammad Nadjafi après le suicide d’un jeune habitant de cette ville

Ce jeune avait souffert de la toxicomanie pendant plusieurs années. Heureusement, il a réussi à suivre une cure de désintoxication. Ensuite, il a vécu plusieurs années dans la pureté et il est mort dans la pureté.

Les mollahs qui prêchent des sermons dans cette mosquée sont pour la plupart des gens pour qui les problèmes de l’Iran et des Iraniens n’ont aucune importance, alors qu’ils étaient censés s’occuper des problèmes du peuple et nous diriger vers le paradis. Je prends donc la parole à leur place pour dire quelques mots sur les souffrances de nos compatriotes, et en particuliers sur les souffrances des habitants de notre ville.

Chadan est une petite ville, mais les souffrances des habitants de cette ville sont très grandes. Cette année plusieurs personnes se sont suicidées dans notre ville. Parmi eux, il y a eu des diplômés de l’enseignement supérieurs et des ouvriers, comme ce jeune ouvrier soudeur dont nous déplorons la mort aujourd’hui. Cela n’a aucune importance pour ceux qui gouvernent dans ce pays, malgré le fait que nous sommes en période électorale et que les gouvernants ont besoin de notre vote.

Je voudrais demander aux gouvernants dans ce pays : Qu’est ce que vous avez fait contre la toxicomanie qui est aussi répandue dans cette ville ? Qu’est ce que vous avez fait contre le chômage massif des jeunes et contre la pauvreté en Iran ? Mais la réalité est que ces problèmes ne sont pas du tout importants pour nos gouvernants. Dans ce même quartier, devant des écoles, ils ont acheté le vote des jeunes en leur proposant de la drogue.

Si je mens, venez ici cracher sur mon visage. Ils ont acheté le vote des gens en leur proposant de l’Héroïne et de la Méthamphétamine. Pensez-vous que de tels gouvernants seraient soucieux de régler nos problèmes ? Je voudrais leur poser la question suivante : Pour vous, la priorité c’est l’Iran ou c’est l’Irak, la Syrie et le Liban ? Pour vous, la priorité c’est le peuple ou c’est le guide suprême ?

Nous vivons dans un système féodal. Une seule personne est le maître de tout le monde et profite du fruit du travail de tout le monde. Les mollahs étaient censés nous diriger le paradis et vers la justice sociale. Mais ils nous ont affamés pour pouvoir acheter notre vote contre un peu de nourriture. Vous appelez ça l’honneur, vous appelez ça la justice islamique ?

Les gens liés à différentes factions du régime ont acheté le vote des gens. Dites-moi si vous êtes d’accord avec ce que je dis [les gens approuvent ce qu’il a dit]. Ils nous ont affamés pour pouvoir acheter notre vote contre un sac de riz et un bidon d’huile. Ils prenaient des photos des bulletins de vote et payaient la personne si elle avait voté pour le candidat de leur camp. Si quelqu’un met en cause ce que je dis, il peut venir ici pour que je lui fournisse des preuves et des témoignages.

Vous attendez que ces gens là se soucient des causes de suicides des jeunes dans notre ville ? Vous attendez que ces gens là se soucient du sort d’une femme qui est obligé de se prostituer parce qu’elle a faim ? Pourquoi les gouvernants ne publient pas les chiffres de suicide et les chiffres de toxicomanie en Iran ? Ont-ils honte de publier ces chiffres ?

Le premier personnage de l’Etat doit être le premier responsable de ce qui se passe dans le pays. Cependant, il ne rend des comptes à personne. En Iran, celui qui ne soutient pas le guide suprême, il n’a aucun droit. A l’époque des premiers califes, le chef de l’Etat islamique rendait des comptes au peuple. Si les mollahs prétendent que leur régime est islamique, ils doivent rendre des comptes au peuple.

Dans ce régime, la candidature d’un candidat dans chaque élection n’est validée que si le régime est totalement sûr de la loyauté de ce candidat à l’égard du guide suprême. Je sais que dans cette salle, il y a des agents de renseignements chargés de rédiger des rapports sur ce que je dis. Je dis ça devant eux. Dans ce régime, personne ne peut accéder aux postes de responsabilité s’il y a le moindre doute sur sa loyauté à l’égard du guide suprême.

Le peuple doit savoir qu’il a des droits. Moi, en tant qu’avocat, je rends des comptes aux gens que je défends. Vous devez venir me demander si j’ai fait mon travail et si, en tant qu’avocat, je vous ai défendu correctement. Vous devez demander aux dirigeants du régime pourquoi ils dépensent l’argent des Iraniens en Syrie et au Liban, alors qu’en Iran il y a tant de gens affamés. Je vais vous donner un exemple de ce qui se passe en Iran : Dans notre ville, des agents de l’appareil judiciaire ont flagellé les condamnés alors que ces derniers étaient nus et se trouvaient dehors sous la pluie.

J’ai demandé au juge pourquoi vous faites ça. Le juge m’a dit : « Nous n’avons pas de salle pour l’application des peines ». J’ai dit au juge : « Un pays qui n’a pas assez d’argent pour construire des locaux décents pour son appareil judiciaire ne doit pas dépenser l’argent du pays en Syrie ». Dites-moi si vous êtes d’accord avec ce que je dis [les gens approuvent ce qu’il a dit].

Discours prononcé par l’avocat iranien après le suicide d’un jeune

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe