mercredi, juillet 8, 2020
Accueil Actualités Actualités: Droits humains HRW : L’octroi à l’Iran du championnat international de Volleyball encouragera la...

HRW : L’octroi à l’Iran du championnat international de Volleyball encouragera la politique discriminatoire contre les femmes

« La Fédération Internationale de Volleyball (FIVB) devrait retirer à l’Iran le droit d’accueillir les championnats internationaux de la FIVB jusqu’à ce que le pays assure que les femmes spectatrices puissent librement assister aux matchs de volleyball dans le pays », a déclaré Human Rights Watch dans une lettre adressée à Ary Graça, le responsable de la fédération sportive. Dans quelques semaines, la FIVB annoncera les pays hôtes pour son championnat mondial 2017.

 « La FIVB ne devrait pas accorder à l’Iran le droit d’accueillir le prochain tournoi du championnat mondial à moins que l’Iran prouve qu’il a mis un terme aux restrictions sur la capacité des femmes d’acheter des billets d’entrée et d’assister à tous les matchs », a ajouté la lettre de HRW.

Dans sa lettre adressée à Graça, Human Rights Watch a joint « une capture d’écran d’un site web persan de la FIVB qui a indiqué que les femmes ne pouvait pas acheter les billets d’entrée pour les jeux de juillet 2016 à Téhéran en raison de la place limitée pour les spectatrices ».

« Une capture d’écran prise au moment précis où lesbillets seront mis en vente pour le match Iran-Serbie dit que le quota des femmes est terminé,’ suscitant des inquiétudes sérieuses que la vente des billets n’ait jamais ouverte auparavant aux femmes. L’effet a été qu’une fois encore, seuls les hommes pouvaient acheter les billets pour les matchs de la FIVB dans les 12.000 places du stade Azadi », déclarait la lettre.

Le site d’information Persan Tabnak a rapporté que ces billets n’ont pas été mis en vente à tout le monde, mais qu’ils étaient réservés aux femmes des responsables du régime iranien ou aux femmes responsables, aux femmes athlètes iraniennes, et dans certains cas, aux femmes des diplomates étrangers.

Minky Worden, directeur des initiatives mondiales à Human Rights Watch, a écrit : « Accorder à l’Iran encore un autre tournoi du Championnat Mondial encouragerait seulement les autorités dans leurs politiques discriminatoires qui écartent les femmes. »

« En dépit de son plaidoyer pour mettre fin à la discrimination dans les stades, la fédération iranienne de volleyball semble avoir construit un système qui dénie à la plupart des femmes toute chance d’assister aux matchs », a déclaré Worden. « Le FIVB devrait clarifier le fait que l’Iran ne sera pas en mesure d’accueillir les compétitions internationales de volleyball à moins que la fédération iranienne ne tienne ses promesses. »

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe