lundi, septembre 27, 2021
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Plan de censure d'Internet et impasse du régime

Iran : Plan de censure d’Internet et impasse du régime

Le Majlis (Parlement du régime iranien) a approuvé le projet de loi sur la censure d’internet dans le but de contrôler la société iranienne rétive. Pendant plusieurs jours, des discussions ont eu lieu au Majlis pour savoir s’il fallait approuver ou non ce projet de loi.

Mardi, Mohammad-Javad Azari Jahromi, ministre iranien des technologies de l’information et de la communication, a mis en garde les responsables du régime contre les conséquences de l’approbation de ce projet de loi. Mais mercredi, Mohammad Bagher Ghalibaf, le président du Majlis, a déclaré : « La plupart des allégations concernant le projet de loi ne coïncident pas avec la réalité. »

« Les experts et militants du projet ne devraient pas être influencés par des documents mensongers avant de les examiner soigneusement », a ajouté Ghalibaf. Plus tard, un autre membre du Majlis a révélé que « l’attention du guide Suprême du régime, Ali Khamenei, a rendu le plan de protection de l’Internet sérieux« .

Iran, Teheran pars Soulévement

Mais depuis que le Majlis a approuvé ce projet de loi, les initiés du régime ont exprimé leur crainte de la réaction de la population une fois le plan de censure d’internet mis en œuvre.

Vendredi, le quartier général de la cyberguerre du régime a mis en garde les responsables du régime. « Chers députés, n’enclenchez pas la grenade. Cette grenade exploserait dans les mains du 13e gouvernement », a annoncé vendredi le soi-disant quartier général d’Amar.

« Si vous privez les Iraniens des médias sociaux, vous devriez attendre qu’ils prennent d’assaut la rue », a écrit le journal officiel Chansanieh news sur Telegram.

Des manifestations ont éclaté au Khouzistan le 15 juillet en raison de pénuries d’eau. En moins de deux jours, ces protestations sont devenues politiques, les manifestants appelant à un changement de régime, et cet appel s’est rapidement répandu dans tout l’Iran.

Iran – Hamidiyeh: la population privée d’eau manifeste

Au lieu de répondre aux exigences de la population, le régime a accéléré l’approbation du plan de censure d’Internet dans le cadre de ses mesures de répression au Khouzistan et dans d’autres villes.

Lors de la grande manifestation iranienne de novembre 2019 et des récentes manifestations au Khouzistan, le régime a imposé une censure d’Internet avant de commencer un massacre.

La présentation du plan en séance publique du Majlis a coïncidé avec le soulèvement au Khouzistan. Par conséquent, pour éviter ses conséquences explosives, les membres du parlement des mollahs ont décidé de soumettre le plan à la Commission culturelle parlementaire en vertu de l’article 58 de la Constitution du régime, par laquelle il a été secrètement approuvé et transmis au Conseil des gardiens.

« Alors que les Iraniens souffrent de la pénurie d’eau, de la chaleur, des coupures d’électricité, de la montée en flèche des prix, de l’inflation, du manque de vaccins, de pain et de beurre ces jours-ci, que se passe-t-il au Majlis ? ». s’interroge Chansanieh.

Les responsables du régime sont parfaitement conscients de la rétivité de la société iranienne. Ils ont également entendu des manifestants dans une douzaine de villes iraniennes scander « A bas le dictateur » et « A bas Khamenei« , et ils craignent la réaction populaire.

En outre, les activités de la Résistance iranienne se sont intensifiées ces derniers jours. En une seule nuit, la jeunesse iranienne excédée a visé 70 centres de répression à travers l’Iran.

Khamenei et son régime tentent de contrôler la société rétive en limitant, voire en coupant à l’accès à Internet. Pourtant, il se trouve dans une impasse. S’il interdit effectivement Internet, cela déclencherait des protestations et entraînerait un nouveau soulèvement majeur. S’il ne met pas ce plan en œuvre, les protestations s’étendront à tout l’Iran et s’intensifieront.

La question est maintenant de savoir si Khamenei et son régime « déclenchent la grenade » en mettant en œuvre ce plan ou s’ils échouent dans la mise en œuvre de ce plan, craignant un soulèvement populaire.

Le régime est dans une impasse, et quelle que soit la mesure qu’il prend, les protestations continuent de s’étendre et de s’intensifier. Et ce fait a été confirmé lors des récentes manifestations au Khouzistan et dans d’autres villes d’Iran.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe