samedi, décembre 4, 2021
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe chiffre choquant de sept millions d’enfants travailleurs en Iran

Le chiffre choquant de sept millions d’enfants travailleurs en Iran

Le chiffre choquant de sept millions d’enfants travailleurs en Iran

CNRI – Les médias iraniens ont publié des rapports au sujet de sept millions d’enfants travailleurs. Parmi eux, trois millions et 200 000 enfants ont abandonné l’école et un nombre important d’enfants sont maltraités dans le commerce et le trafic de la drogue en Iran, a rapporté l’agence de presse officielle ISNA qui a cité trois responsables du régime le 2 juillet 2017.

Sarah Rezaei, membre de « la fondation Imam Ali », a minimisé l’envergure de ce problème social et a déclaré que selon les statistiques officielles, il y a deux millions d’enfants actifs en Iran, mais des statistiques non officielles montrent que le nombre d’enfants travailleurs s’élève à sept millions.

Elle a annoncé que ces enfants ont entre 10 et 15 ans et qu’« il existe des preuves qui montrent que même les enfants de 5 ans sont également pris au piège du travail forcé. »

Elle a décrit la situation des enfants qui travaillent dans certaines régions métropolitaines d’Iran comme « désastreuse » et a déclaré : « Dans la province du Sistan-Baloutchistan, les enfants de la ville vendent des pilules de psoriasis, des tramadol, etc., et cela est devenu une sorte de norme. »

Rezaei a souligné l’existence de magasins dans la province où les adolescents vendent des substances addictives telles que la « nas », le « pan » et la « glass », des drogues chimiques dont les enfants eux-mêmes sont en quelque sorte dépendants. « Ces enfants sont utilisés dans d’autres villes de la province du Sistan-Baloutchistan afin de transporter des stupéfiants ».

Selon elle, ces enfants avalent ces drogues et, après avoir traversé la frontière, ils les rejettent (par les excréments), et beaucoup sont morts en raison de ce problème. Il n’y a cependant aucune mention du nombre de victimes.

Sousan Maziarfar, un autre membre de cette fondation, a déclaré au sujet de la situation des enfants qui fouillent dans les ordures ménagères, que leur moyenne d’âge est de 12 ans. « 41% de ces enfants sont analphabètes et 37% d’entre eux ont abandonné l’école pour travailler. »

Selon elle, plus de 50% de ces enfants vivent dans les centres de collecte des ordures qui sont la source de nombreuses maladies chez ces derniers.

Maziarfar a révélé que beaucoup de ces enfants ne font pas seulement face aux maladies, mais leur visage, leurs doigts et leurs orteils sont également rongés et blessés par des rats dans ces centres.

Soraya Azizpanah, membre de l’association pour la protection des droits de l’enfance, a également cité le centre de recherche du Parlement iranien qui, selon ISNA, indique que 3,2 millions d’enfants ont abandonné leurs études pour travailler. « La situation économique des enfants travailleurs en Iran ne s’est pas améliorée et les problèmes de subsistance de leurs familles ne sont pas résolus », a-t-elle déclaré.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe