samedi, septembre 25, 2021
AccueilActualitésActualités: Droits humainsMédia iraniens : L'échec du régime à contrôler le COVID-19

Média iraniens : L’échec du régime à contrôler le COVID-19

Le nombre de morts causés par le Covid-19 en Iran augmente tandis que le régime continue son inaction. Ces derniers jours, les médias d’État iraniens ont reconnu l’échec du régime à contrôler la crise de Covid-19.

« Un autre printemps amer avec des milliers de décès de Covid-19 est passé. Mais la promesse du ministère de la Santé de fournir aux gens le Spoutnik-V produit par l’Iran jusqu’à la fin du printemps et des milliers d’autres «bonnes» promesses n’ont jamais été tenues. Pourtant, le ministre continue ses discours et ses promesses », a écrit le quotidien d’État Mostaghel, le 12 juillet.

COVID-19 Claims 300,000 Victims in Iran

Plus de 330 500 personnes sont mortes à cause du coronavirus, selon les informations recueillies par l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) vendredi après-midi. Pourtant, le régime tarde à vacciner la population.

« Combien de vagues de Covid-19 devraient passer, combien de personnes devraient mourir, pour que nous adoptions une méthode scientifique pour accélérer le vaccin ? Combien de poumons et d’âmes devraient souffrir pour que le ministre de la Santé assume ses responsabilités institutionnalisées et arrête sa mauvaise gestion ? Les longues files de vaccination et la mauvaise gestion évidente, les cycles d’injection retardés, les pénuries de vaccins et les promesses creuses sont indéniables », ajoute l’article de Mostaghel.

Le régime iranien a lancé une politique inhumaine de Covid-19, utilisant ce virus mortel et ses pertes massives pour contrôler la société agitée qui a montré sa volonté de renverser le régime lors des grandes manifestations iraniennes en 2019.

Le guide suprême du régime, Ali Khamenei, a qualifié le Covid-19 de « test » et de «bénédiction » et a ensuite interdit l’entrée de vaccins crédibles.

Coronavirus outbreak in Iran and Khamenei's approach

Au lieu d’agir, les responsables du régime continuent de blâmer la population et de louer leur soi-disant «gestion», qui a fait plus de 300 000 morts.

Le quotidien Eghtesad-e Pouya a écrit : « Pendant cette période, les responsables du ministère de la Santé ont insulté la population. Il y a quelques jours, le ministre de la Santé a annoncé qu’il n’y a pas de raison de s’excuser auprès de la population. Il a raison; il ne fait rien, il ne devrait pas s’excuser de s’être assis dans une position où il cherche à sauver des vies sans rien faire », a écrit le 14 juillet.

« Les gens ne demandent pas grand-chose au ministre de la Santé, sauf de fournir des vaccins ou des masques pour qu’ils puissent survivre. Jusqu’à présent, plusieurs milliers de personnes ont perdu la vie parce que le ministère de la Santé n’a pas pu importer le vaccin. Le ministre n’exprime aucune sympathie pour les victimes. Il y a de quoi s’excuser, Monsieur le Ministre », ajoute Eghtesad-e Pouya.

« M. Monsieur le Ministre, vous avez explicitement annoncé à la télévision nationale que 400 000 personnes seraient vaccinées d’ici samedi. Combien de personnes ont été vaccinées ? »

Iran regime’s vaccination scam - December 2020

Les politiques inhumaines du régime et la tromperie ont accru la fébrilité de la société. Les manifestations en cours en Iran et le boycott majeur de l’élection du régime en témoignent. Par conséquent, les médias d’État avertissent contre les conséquences de la poursuite de la même politique concernant le Covid-19.

« Comment pouvez-vous plaisanter avec la vie des gens ? Auriez-vous fait la même chose s’ils avaient été vos proches ? Lorsque vous faites cela, vous détruisez la confiance du public. C’est dangereux », a averti Eghtesad-e Pouya.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe