vendredi, décembre 3, 2021
AccueilActualitésActualités: Droits humainsTorture blanche pour les prisonniers politiques iraniens

Torture blanche pour les prisonniers politiques iraniens

Pour exercer plus de pression sur les prisonniers politiques de la prison de Gohardacht (près de Téhéran), le régime iranien pratique la torture blanche avec l’installation de huit dispositifs de brouillage.

Selon des rapports parvenus d’Iran, le 1er mars, suite à l’augmentation des pressions exercées sur les prisonniers politiques dans la prison de Gohardacht et la fermeture de tous les issus, des dispositifs de brouillage supplémentaires ont été installés à côté des précédents pour s’assurer que les prisonniers seront affectés par les ondes cancérigènes. Cela intervient alors que les prisonniers âgés s’étaient habitués à la quantité d’ondes produites par les dispositifs précédents en essayant de tolérer les méfaits causée par la prise d’anti-nausées et d’analgésiques. Cependant à partir d’aujourd’hui, avec l’installation de nouveaux dispositifs, beaucoup de prisonniers souffrent maintenant de vertiges, de nausées, de maux de tête et de diarrhée, ont rapporté les sources.

Les prisonniers politiques appellent de l’aide les organisations de défense de droits de l’homme pour s’opposer à ces méthodes barbares de torture blanche.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe