dimanche, octobre 17, 2021
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn couple chrétien arrêté en Iran

Un couple chrétien arrêté en Iran

Mercredi 20 septembre, un couple chrétien a été arrêté par les forces de police après avoir été convoqué au bureau principal des renseignements du régime iranien à Téhéran. Ces chrétiens nouvellement convertis ont été accusés d’avoir agi selon des rituels de la chrétienté lors d’un enterrement dans le cimetière Behesht-e Zahra à Téhéran.

Le 10 septembre, Mehrdad Houshmand et sa femme, Sarah Nemati, ont participé en tant que nouveaux chrétiens à une cérémonie d’enterrement tenue dans la section 300 du cimetière Behesht-e Zahra. Pendant cette cérémonie, ils ont suivi un rituel et fait quelques prières selon leurs rites religieux.

Une source informée a déclaré : « Pendant la cérémonie, des étrangers sont venus et ont filmé M. Houshmand et sa femme pendant les rituels et les prières et à la fin de la cérémonie, ils ont confisqué les papiers d’identité de M. Houshmand. »

Le jour suivant la cérémonie, ils ont été convoqués au bureau des renseignements pour qu’on leur rende leurs papiers et pour répondre à quelques questions. Mehrdad Houshmand et Sarah Nemati ont alors été arrêtés après plusieurs heures d’interrogatoire et transférés vers un lieu inconnu.

Aucune information n’est disponible concernant leur sort après leur détention.

Un régime intégriste intolérant
La loi des mollahs intégristes qui gouvernent l’Iran exige que les Chrétiens n’adoptent pas de vêtements distinctifs, ne consomment pas d’alcool et se conforment à la séparation des sexes en public. Les Chrétiens ont mal ressenti ces mesures lorsqu’elles empiètent sur leurs traditions religieuses. L’administration des écoles a toujours été une source de tension entre les Arméniens et le régime intégriste des mollahs.

Ce dernier impose que les directeurs des écoles soient des Musulmans, que tous les cours soient donnés en persan, que les cours de littérature arménienne soient en conformité avec les programmes du Ministère de l’Education Nationale et que toutes les étudiantes restent couvertes pendant les cours en portant le hijab, le voile islamique.

Les chrétiens d’Iran représentent entre 0,4 et 0,8 % de la population du pays. C’est une des plus anciennes communautés chrétiennes du Proche-et-Moyen-Orient, puisque l’Église de Perse aurait été fondée par l’apôtre Thomas. On estime à 250 000 chrétiens sur 70 millions d’habitants.

Les chrétiens d’Iran sont un groupe formé de 180 000 Arméniens, de 15 à 30 000 Assyriens et d’un petit nombre de catholiques romains, d’anglicans et de protestants convertis par des missionnaires au XIXe siècle et XXe siècle.

Les Arméniens sont en majorité des urbains et sont concentrés à Téhéran et Ispahan ; des communautés plus petites existent à Tabriz, Arak et dans d’autres villes. Une majorité des Assyriens sont urbains, bien qu’il y ait toujours plusieurs villages assyriens dans la région du lac d’Orumieh.

Les arméniens et les syriaques sont officiellement reconnus comme des minorités religieuses dans la constitution de 1906. Pendant le XXe siècle, les chrétiens dans leur ensemble ont participé à la vie économique et sociale de Téhéran. Parmi eux, les arméniens ont particulièrement réussi à atteindre des hauts niveaux de vie et à ouvrir un certain nombre d’écoles primaires et secondaires.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe