lundi, janvier 24, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn dissident iranien: Khamenei doit être jugé pour crimes contre l’humanité

Un dissident iranien: Khamenei doit être jugé pour crimes contre l’humanité

Un dissident iranien: Khamenei doit être jugé pour crimes contre l’humanité

CNRI – Un prisonnier politique en Iran a publié une lettre ouverte dans le cadre de la commémoration du massacre en 1988 de prisonniers politiques en Iran au cours duquel 30.000 prisonniers politiques – une grande majorité étant des militants du principal groupe d’opposition des Moudjahidine du Peuple (OMPI ou MEK) – ont été exécutés .

Dans la lettre qui a été clandestinement sortie de la sinistre prison de Gohardasht (Rajai -Shahr) du régime à Karaj, au nord-ouest de Téhéran, il appelle de nouveau à ce que les dirigeants corrompus du régime soient traduits en justice pour crimes contre l’humanité.

Mahdi Farahi Shandiz, qui est emprisonné pour avoir insulté le Guide Suprême du régime, Ali Khamenei, et sur l’accusation bidon de trouble à l’ordre public, a encensé les 30.000 prisonniers politiques assassinés par l’Etat il y a de cela 28 ans ce mois-ci.

Il a déclaré qu’ils avaient « sacrifié leurs précieuses vies pour l’idéal de la liberté », expliquant qu’ils étaient restés fermes sur leurs principes face aux mercenaires ; de nombreux prisonniers ont été exécutés sans que leurs noms ne soient révélés.

Il a affirmé que Monireh Rajavi a été exécuté uniquement parce que son frère, Massoud Rajavi, était le chef de la Résistance iranienne, qui comprend le Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI) et les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK).

Shandiz a écrit: « Ces héros qui sont sur la potence, ont choisi de dire « NON » aux violents bourreaux en temps de danger considérable et ils ont résisté au nom de leur bonne conscience, de Dieu et du peuple … Ils ont esquissé le concept de l’« Iran libre » pour l’avenir. »

Il exige de savoir qui a conçu ce plan, qui a autorisé ces exécutions, et qui étaient les bourreaux. Bien sûr, il connaît déjà la réponse.

Il a écrit : «Tout le monde sait que ces crimes contre l’humanité ont été décrétés par le commandement de Khomeini avec sa propre écriture et signature. Après cela, les mêmes hommes ont pris le pouvoir ; Khamenei, [l’ancien président Akbar Hashemi] Rafsanjani, [Hassan] Rohani, [l’ancien ministre du Renseignement Gholam-Hossein] Mohseni-Eje’i et l’impitoyable juge [Mohammad] Moghiseh. Tous les éléments de cette souveraineté sont réunis dans le but de tuer des milliers d’opposants et de prisonniers politiques. »

Il suggère d’honorer les martyrs en appelant à ce que leurs assassins soient traduits en justice parce que les crimes du régime iranien ne sont pas inférieurs à ceux d’ISIS.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe