Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

42 exécutions en trois jours en Iran

CNRI - Selon les rapports des défenseurs des droits de l'homme en Iran, 42 personnes ont été pendues en trois jours dans les prisons de Raja’i Chahr et Ghezel-hessar, près de Téhéran et davantage d'exécutions sont à prévoir dans les semaines à venir.

Cinq personnes ont été pendues les 15 avril dans la prison de Raja’i Chahr. L'un d'entre eux, Javad Saber, arrêté en octobre 2008, était adolescent au moment de sa condamnation à mort. Souffrant de troubles mentaux, il avait été hospitalisé pour un temps au centre psychiatrique Aminabad.

Dix-sept condamnés ont été pendus le 13 avril et comptaient parmi les prisonniers qui s'étaient révoltés en aout dernier dans la prison Ghezel-hessar.

Les 12 avril neuf prisonniers ont été pendus à Raja’i Chahr. Les noms de quatre d'entre eux sont : Sajad Mokhberi, Ali Khandani, Rahim Najafi et Reza Ghorbani.

Les 14 avril onze prisonniers ont été pendus à Ghezel-hessar. Les noms de deux d'entre eux sont : Massoum Aimiri et Bayat Zahmatkech.

La plupart des condamnés l’ont été pour des questions de droit commun lié à la drogue.

Le Rapporteur spécial sur les droits de l'homme en Iran, Ahmed Shaheed, a souligné dans son dernier rapport, en mars, la détérioration de la situation des droits de l'homme en Iran qui détient le taux le plus élevé d'exécutions par habitants dans le monde. "À mon avis, la situation générale s’est détériorée, comme l’indique la recrudescence des exécutions en Iran," a-t-il déploré.

 

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés