Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran: une école refuse l’inscription du fils d’un prêtre chrétien prisonnier

Iran: une école refuse l’inscription du fils d’un prêtre chrétien prisonnier

Les pressions sur la famille du prêtre chrétien Youssef Naderkhani ont augmenté en Iran, alors que les agents des mollahs ont même refusé l’inscription de son fils à l’école. Par ailleurs un nouveau chrétien a été condamné à 10 ans de prison et deux ans d’exil à Nikshahr, dans la province du Sistan et Baloutchistan (au sud-est de l’Iran).

L’appareil judiciaire islamiste iranien a condamné Youssef Naderkhani et plusieurs autres personnes à 10 ans d’emprisonnement pour « avoir créé une église dans une maison » et avoir fait la « promotion » de ce que les mollahs appellent « la chrétienté sioniste ».

Y. Naderkhani avait été arrêté en 2009 à Rasht. Le tribunal islamiste l’avait accusé d’ « apostasie », « prosélytisme », « création d’une église à son domicile clandestine » et « opposition ouverte à l’Islam », et condamné à mort.

Mais avec les vastes protestations des organisations des droits de l’Homme, l’homme de foi a finalement été acquitté des charges d’ « apostasie » et condamné à trois ans de prison pour « propagande contre l’État ».

Ces derniers mois, de nombreux chrétiens évangélistes ont été condamnés à de longues peines d’emprisonnement.

Dans de nombreux cas, ils sont accusés d’ « actes contre la sécurité nationale » en « créant et participant à des messes à domicile. »

Il faut noter que la semaine dernière, le 20 septembre, un couple chrétien a été arrêté par les forces de sécurité après avoir été convoqué au bureau des Renseignements du régime à Téhéran. Ils ont été accusés de participation à un enterrement à Téhéran selon les rites chrétiens.

Selon le rapport, le 10 septembre, alors que l’enterrement avait lieu dans la section 300 du cimetière Behesht-e Zahra, Mehrdad Houshmand et sa femme Sarah Nemati ont participé en tant que nouveaux chrétiens à la cérémonie. Pendant celle-ci, ils ont participé à des rites et prié selon leur religion. Une source a déclaré : « Pendant la cérémonie, des inconnus sont venus sur les lieux et ont filmé M. Houshmand et sa femme pendant le rituel des prières et à la fin de la cérémonie, ils ont confisqué les papiers de M. Houshmand. » Le lendemain, convoqués au bureau des renseignements, ils ont été arrêtés après des interrogatoires et transférés vers un lieu inconnu. Aucune information n’est disponible concernant le sort de ce couple après leur détention.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés