Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : Les agents des services de Renseignements ferment une église

Iran : Les agents des services de Renseignements ferment une église

Par Mansoureh Galestan

Une église presbytérienne de la ville de Tabriz, dans le nord-ouest de l'Iran, a été obligé de fermer ses portes. Les agents des services de Renseignements ont « pris d'assaut » l'église et la communauté chrétienne est très préoccupée par ces faits abus. Les agents ont dit au gardien de l'église de quitter le bâtiment centenaire et ont changé les serrures.

La croix a été enlevée du clocher de l'église et il a été dit aux fidèles qu'ils n'avaient plus le droit d'assister aux offices.

Les activités agents du ministère du Renseignement du régime (VEVAK) sont directement supervisées par Ali Khamenei, le Guide Suprême des mollahs. Les minorités religieuses ont été victimes de discrimination de la part des autorités au cours des quatre dernières décennies et ont été empêchés de pratiquer leur religion librement.

Les chrétiens arméniens et assyriens qui fréquentaient l'église de Tabriz ont été choqués et atterrés. Ils peuvent pratiquer leur religion à condition qu'ils n'organisent pas de services en persan et qu'ils n'autorisent pas les Iraniens d'origine musulmane à assister à leur culte.

La même église a été saisie sur ordre du tribunal il y a huit ans. Cependant, depuis la saisie et jusqu'à présent, les membres de l'église avaient été autorisés à continuer à y tenir des offices.

Le peuple iranien est dégouté de la domination religieuse du régime et aspire à mettre fin à cette théocratie qui n'est pas représentative des aspirations de tolérance et de partage de la culture iranienne. Il aspire à un changement de régime.

Maryam Radjavi, présidente de la principale opposition au régime des mollahs, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), milite pour un Iran libéré du régime des mollahs et prône un plan en dix points pour l'Iran libre de demain. Outre l'égalité des sexes, la démocratie, les droits de l'homme pour tous, la politique étrangère pacifique, Radjavi souligne l'importance de la séparation de la religion et de l’État. « Toute forme de discrimination contre les adeptes d'une religion ou d'une confession sera bannie. »

Multimedia

Contactez-nous

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés