Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Les États-Unis imposent des sanctions aux agences spatiales du régime iranien

Les États-Unis imposent des sanctions aux agences spatiales du régime iranien

Par Hamideh Taati 

Les États-Unis ont imposé mardi des sanctions à l’agence spatiale iranienne et à deux organisations de recherche, affirmant qu’elles étaient utilisées pour faire avancer le programme de missiles balistiques de Téhéran.

Les sanctions du Trésor américain visaient l'Agence spatiale iranienne, le Centre de recherche spatiale iranien et l'Institut de recherche en astronautique, selon un communiqué publié sur son site web.

"Les États-Unis ne permettront pas à l'Iran d'utiliser son programme de lancement dans l'espace comme couverture pour faire avancer ses programmes de missiles balistiques", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo dans un communiqué.

Il a déclaré que la tentative du régime iranien, le 29 août, de tester un lanceur spatial avait souligné "l'urgence de la menace".

Une fusée iranienne a explosé sur sa rampe de lancement au centre spatial Khomeiny, dans le nord de l’Iran, avant son lancement prévu jeudi dernier. L'explosion a suivi la tentative infructueuse du régime iranien de lancer un satellite en janvier.

Les sanctions, qui font partie d'une campagne de pression américaine de plusieurs années visant à empêcher le régime iranien de développer des armes nucléaires, sont les premières imposées aux agences spatiales de Téhéran, selon le département d'Etat.

L’Agence spatiale iranienne développe des satellites et une technologie de lancement, et collabore avec le Centre de recherche spatiale iranien, ainsi qu’à la recherche et au développement, selon le département d’Etat. Les deux ont également travaillé avec une organisation sanctionnée de missiles balistiques à propergol liquide, le groupe industriel Hemmat, a annoncé le département d'Etat.

L’Institut de recherche en astronautique a géré le projet de lancement d’un engin spatial, selon le département.

"Ces désignations devraient servir d'avertissement à la communauté scientifique internationale que la collaboration avec le programme spatial iranien pourrait contribuer à la capacité de Téhéran à développer un système de livraison d'armes nucléaires", a déclaré le secrétaire Pompeo.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés