mardi, septembre 21, 2021
AccueilActualitésActualités: EconomieLes médias iraniens alertent au sujet de l'aggravation de la crise économique

Les médias iraniens alertent au sujet de l’aggravation de la crise économique

Les médias d’État iraniens alertent au sujet des crises économiques du pays et l’incapacité du nouveau président du régime, Ebrahim Raisi, à les résoudre.

« Il y a aussi des problèmes pour le futur président. Le mauvais état des indicateurs macroéconomiques, la fermeture de la fenêtre démographique, la baisse des revenus des ménages et les crises sociales, la sécurité sociale et les fonds de pension en difficulté, la baisse des revenus pétroliers, la croissance négative du capital et enfin les défis environnementaux sont autant de menaces pour le futur gouvernement », a écrit le quotidien économique Donyay-e Eghtesad samedi.

Sanctions or Government Corruption - What is the source of Iran's economic problems

Vidéo : Les sanctions ou la corruption du régime sont la source des problèmes économiques de l’Iran ?

« Au milieu de la stagflation et des problèmes économiques, nous assistons à une augmentation du chômage, et les travailleurs n’ont pas reçu leurs salaires et primes depuis des mois. Beaucoup de femmes parmi ces travailleurs », a écrit le 22 juin 2021 Eghtesad-e Pouya.

Eghtesad-e Pouya souligne que « les problèmes économiques ont fait rétrécir les paniers des foyers. Le taux d’inflation a atteint 39 % l’an dernier. Le seuil de pauvreté a atteint 12 millions de tomans. Au début de l’année dernière, les salaires ont augmenté de 40 %. Les salaires des ouvriers, avec les primes et le droit au logement, s’élèvent à environ 4 millions de tomans. Même si l’on ne tient pas compte de l’inflation, les travailleurs ne pourraient vivre leur vie convenable qu’un tiers du mois ou seulement neuf jours avec leurs salaires actuels », ajoute l’article d’Eghtesad-e Pouya.

La hausse du taux d’inflation en Iran a également de graves effets sur la vie de la population. La principale raison de la hausse du taux d’inflation en Iran est l’impression de billets de banque par le régime. À la suite de cette impression effréné de billets de banque pour compenser son budget, le régime a provoqué une croissance massive des liquidités. Étant donné que le taux de liquidité n’est pas en ligne avec le faible taux de production de l’Iran, il provoque de l’inflation et des prix élevés.

« Dans notre économie, même les années où la croissance de la base monétaire était faible et raisonnable, la liquidité a augmenté. Par exemple, les statistiques monétaires en 2014, dans lesquelles la croissance de la base monétaire était de 10 %, la croissance de la liquidité était de 31 % le confirment. Par conséquent, en l’absence de déficits budgétaires ou de sanctions, ce qui a conduit à une inflation chronique, c’est le système bancaire », a reconnu le quotidien d’État Frahikhtegan le 13 juin.

L’augmentation du taux d’inflation a fait grimper les prix en flèche. « La hausse des prix rend la pauvreté plus visible et nous assistons à davantage de crises sociales. Actuellement, les étudiants se suicident à cause de la pauvreté de leur famille et préfèrent la mort à la vie. De plus, les femmes se tournent vers la prostitution pour joindre les deux bouts », a reconnu Eghtesad-e Pouya le 22 juin.

Ces crises économiques et sociales ont transformé la société iranienne en une poudrière. De plus, le récent boycott national de l’élection du régime a montré que la population ne croit pas qu’il puisse résoudre ses problèmes. La véritable cause de toutes les crises en Iran c’est le régime lui-même.

Ainsi, les médias d’État mettent en garde les responsables contre la réaction de la population. « Tôt ou tard, les menaces économiques mettront le pays face à de graves problèmes », a écrit Donyay-e Eghtesad.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe