lundi, janvier 17, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesIran : 12 mannequins ont été condamnés à un ensemble de 379...

Iran : 12 mannequins ont été condamnés à un ensemble de 379 mois de prison

CNRI – La Cour criminelle de Chiraz – au centre de l’Iran, a condamné 12 mannequins à 379 mois d’emprisonnement, une interdiction de quitter le territoire et interdiction d’embauche dans certains domaines professionnels.

Comme l’a rapporté l’agence de presse de l’État Ilna le 5 décembre 2016, l’avocat des mannequins a déclaré : « Ce dossier comporte 12 accusés : 8 femmes et 4 hommes. Le président de la branche 117 de la Cour pénale 2 de Chiraz a accusé ces personnes d’offrir leurs services de mannequins en Occident pour des défilés, de mannequinat et de promouvoir la culture de la nudité. »

Mahmoud Taravatrooy a déclaré que chaque accusé a été condamné à une peine d’emprisonnement de 5 mois à 6 ans. Il a également parlé de la sentence et a affirmé : « Un homme et une femme ont été condamnés à 5 ans d’emprisonnement, ainsi que de l’interdiction de travailler dans le monde de la mode. Il leur est également interdit de défiler pendant deux ans après la fin de leur peine.

Une autre femme a été condamnée à un an d’emprisonnement et un couple a été condamné à 8 mois d’emprisonnement chacun tout comme d’une interdiction de travailler dans le monde de la mode. Ils ne peuvent également pas travailler dans l’univers de la photographie deux ans après la fin de leur peine de prison. De plus, une autre femme a été condamnée à 6 ans de prison, une interdiction de travailler dans le monde de la mode et on lui a interdit de tenir des expositions sur la mode pendant deux ans après la fin de sa peine de prison. »

L’avocat des accusés à Chiraz a ajouté : « Dans cette affaire, une autre femme a été condamnée à 5 mois d’emprisonnement et à une interdiction de créer des œuvres ainsi que de tenir une exposition sur la mode pendant deux ans après la fin de sa peine. Le dernier accusé est un homme qui a également été condamné à deux ans d’emprisonnement et à une interdiction de travailler dans l’univers de la photographie pendant deux ans après la fin de sa peine. En punition complémentaire, la Cour a également interdit aux accusés de quitter le pays pendant deux ans à partir de leur sortie de prison. »

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe