mardi, juin 2, 2020
Accueil Actualités Actualités: Femmes Iran : La cinéaste Mahnaz Mohammadi condamnée à cinq ans de prison

Iran : La cinéaste Mahnaz Mohammadi condamnée à cinq ans de prison

CNRI – Mahnaz Mohammadi, réalisatrice de documentaires et militante des droits des femmes, a été condamnée par un tribunal des mollahs à Téhéran à une peine de cinq ans de prison. Le samedi 7 juin, elle a été incarcérée dans la sinistre prison d’Evine (située au nord de Téhéran).

Cette réalisatrice a été accusée de « complot contre la sécurité de l’Etat » et « propagande contre le régime ».

Selon Mahnaz Mohammadi, sa collaboration avec BBC et la production de documentaires pour cette chaîne télévisée a été le principal motif de sa condamnation. Mahnaz Mohammadi a ajouté qu’elle a également été condamnée pour ses collaborations avec Al-Jazeera et avec des medias occidentaux, notamment Radio France et Radio « Voix de l’Amérique ».

Elle a aussi été condamnée pour la réalisation de films tel que « Nous sommes la moitié de la population d’Iran » et pour sa participation aux manifestations anti-régime en 2009.

Mahnaz Mohammadi avait été arrêtée pour la première fois en été 2009 au cimetière Behecht-e-Zahra (au sud de Téhéran), lors d’une cérémonie de commémoration de la mort de Néda Agha-Soltan. Cette jeune femme de 26 ans tuée par balle le 20 juin 2009 par des agents du régime était devenue le symbole du soulèvement populaire de 2009 en Iran.

« Les femmes sans ombre » est le film le plus connu de Mahnaz Mohammadi et a été primé dans plusieurs pays.

En 2011, lors du 64e Festival de Cannes, Costa-Gavras avait lu une lettre de Mahnaz Mohammadi envoyée de Téhéran dans laquelle elle disait : « Je suis une femme et je suis cinéaste, deux raisons pour être considérée comme une criminelle dans ce pays ».