mercredi, mai 18, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesIran : Trois courageuses déclarent leur soutien aux grévistes de la faim...

Iran : Trois courageuses déclarent leur soutien aux grévistes de la faim de Gohardacht

Iran : Trois courageuses déclarent leur soutien aux grévistes de la faim de Gohardacht

CNRI – Trois prisonnières politiques détenues à Evine ont déclaré leur soutien aux revendications des prisonniers politiques en grève de la faim dans la prison de Gohardacht (Téhéran). Les trois courageuses, Golrokh Iraei, Atena Daemi et Maryam Akbari Monfared, ont souligné dans une lettre que le silence et l’inaction permettent aux mollahs de poursuivre leurs violations généralisées des droits de l’homme en Iran.

Elles ont exhorté la communauté internationale, le Secrétaire général de l’ONU, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran, et tous les militants politiques à prendre des mesures immédiates pour sauver la vie des courageux prisonniers politiques en grève de la faim.

Voici un extrait de la lettre :

« Protéger les droits fondamentaux des personnes à travers le monde, indépendamment de leur nationalité, leur religion et leur couleur de peau, et protester contre les violations des droits de l’homme, est une approche importante et précieuse.

« Mais ce qui est inquiétant c’est la détérioration de la situation des prisonniers d’opinion de la prison de Gohardacht (Rajaei Shahr), particulièrement les prisonniers qui ont organisé une grève de la faim pour protester contre les mesures répressives prises contre les prisonniers politiques détenus dans la salle 12 de la prison de Gohardacht, qui sont aujourd’hui dans leur 20e jour de grève de la faim.

« Ceux qui critiquent le gouvernement ne devraient pas faire face à des représailles et être soumis à des conditions cruelles pendant leur détention. Certains parmi ces prisonniers passent leur deuxième décennie de détention, et certains se trouvent dans un état de santé précaire en raison de la vieillesse et de la maladie.

« Sous le pouvoir de la République islamique, de nombreuses voix sont brisées dans les gorges, beaucoup de sangs ont été injustement versés, de nombreux droits ont été bafoués, et de nombreuses condamnations injustes ont été rendues, et le seul moyen qui reste pour obtenir la justice pour les prisonniers est la grève de la faim.

« Nous, un certain nombre de prisonnières politiques dans la prison d’Evine, soutenons les grévistes de la faim et les saluons et rendons hommage à leur résistance. Nous appelons les ONG défenseurs des droits de l’homme, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran (Mme Asma Jahangir), le Secrétaire général de l’ONU et tous les militants politiques de notre pays à agir immédiatement pour sauver la vie des prisonniers de Gohardacht, particulièrement les prisonniers politiques en grève de la faim, parce que le silence et l’inaction sont une couverture politique à la poursuite de la violation généralisée des droits de l’homme en Iran.

Golrokh Iraei, Atena Daemi, Maryam Akbari Monfared

Prison d’Evine
Le 19 août 2017

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe