vendredi, décembre 3, 2021
AccueilActualitésActualités: FemmesLe CNRI publie un rapport sur le non-respect des droits des femmes...

Le CNRI publie un rapport sur le non-respect des droits des femmes en Iran sous Rohani

Le CNRI publie un rapport sur le non-respect des droits des femmes en Iran sous Rohani

CNRI – Le Comité des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a publié un livre intitulé « Les femmes iraniennes sous Rouhani », soulignant la violation des droits des femmes durant les deux premières années de mandat d’Hassan Rohani.Le rapport se penche sur les conditions des femmes au cours des deux dernières années, et révèle deux problèmes : d’une part, l’augmentation de la répression et des pressions contre les femmes et d’autre part, la suite des protestations.

En octobre 2014, Reyhaneh Jabbari, 26 ans, a été pendue pour s’être défendu contre un agent du ministère du Renseignement du régime iranien qui voulait la violer. Son assassinat a eu lieu, alors que de nombreux organismes internationaux avaient appelé à sa libération et protesté contre cette exécution. Le corps de Reyhaneh a été laissé suspendu à la corde pendant une heure après sa mort.

Les prisonniers politiques ont été les premières victimes de violations des Droits de l’Homme en Iran.

Motahareh Bahrami, Reyhaneh Haj-Ibrahim, Zeynab Jalalian, Sedigheh Moradi et Fatima Rahnama ont été privés de traitement médical alors qu’ils souffraient de maladies graves.

Les conditions physiques d’Atena Daemi et Atena Farghadani, toutes deux mises sous pression en prison, sont inacceptables et elles ont été emprisonnées pour avoir défendu leur liberté d’expression.

Afsaneh Bayazidi et Atena Farghadani ont eu recours à des grèves de la faim pour obtenir leurs droits.

Des dizaines de femmes ont été arrêtées lors de rassemblements de protestation contre les attaques acides et d’autres manifestations.

Durant le mandat de Rohani, de nombreuses femmes ont été réprimées et arrêtées pour leurs croyances et leur religion.

Comme pour les dommages sociaux, les femmes ont battu des records dans deux domaines, pendant le mandat de Rohani : « souffrir de dépression » et « les cas d’auto-immolation dans tout le Moyen-Orient. »

Le site Tabnak, géré par l’Etat, a dévoilé les derniers chiffres concernant les cas de troubles psychologiques chez les femmes : il a atteint les 26 %. De même, les femmes ont un taux de dépression plus élevé de 11% que celui des hommes.

(Site Tabnak géré par l’Etat – 22 juin 2015)

 

Lire aussi: 

IRAN : Des femmes enceintes sans abri que la pauvreté oblige à vendre leurs enfants à naître pour 585 $

Des activistes condamnent la répression des femmes sous Hassan Rohani en Iran

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe