mercredi, juillet 8, 2020
Accueil Actualités Actualités: Femmes Le régime des mollahs intensifie la répression contre la liberté des femmes

Le régime des mollahs intensifie la répression contre la liberté des femmes

Le régime des mollahs intensifie la répression contre la liberté des femmes

Le régime des mollahs a intensifié ses mesures répressives contre les libertés civiles au cours des derniers mois, ciblant particulièrement les femmes, mais maintenant, la répression devrait être encore plus intense avec les nouvelles mesures annoncées par le régime contre ce qu’il juge être un comportement « obscène » et « inapproprié ».

Le Commandant de la police des mollahs, Hossein Ashtari, a annoncé le 18 juillet un plan qui cible les femmes qui refusent de porter le voile dans leur voiture, et a déclaré que 150 000 femmes s’étaient engagées auprès de la police pour ne pas répéter leur « crime » après avoir reçu un message texte. Il s’est vanté du fait qu’il y ait 32 organisations du régime chargées d’exécuter la répression sociale.

Des sites web officiels ont rapporté que des patrouilles de moralité avaient été lancées dans la province de Khorasan Razavi, dans le nord-Est de l’Iran, pour intensifier la répression contre les femmes.

Gholami, chef des affaires provinciales du quartier général de la moralité et des patrouilles de lutte contre le vice à Khorasan Razavi, a déclaré le 24 juin : « Lors de la formation des divisions de patrouille de moralité, la province sera divisée en 60 régions ; 50 pourcent des divisions seront situées au centre de la province. Jusque-là, 12 gouvernorats ont commencé à travailler avec plus de 8 000 agents et, d’ici à la fin de l’année, les divisions de la patrouille de moralité seront dans toutes les villes de la province. »

De son côté, l’Iman de la prière du vendredi à Ispahan, Yousef Tabatabai Nejad, a déclaré que les Basijis vont aider dans les patrouilles sexistes contre l’« hérésie » que constitue le « mauvais port du voile ». On a annoncé le mois dernier qu’un commandant des pasdaran dans la province nord de Gilan avait lancé un groupe de 2 000 membres de la milice du Basij pour lutter contre le « port inapproprié du hijab ».

Par la même occasion, le régime des mollahs a annoncé le 4 juillet qu’il lancerait des canaux de médias sociaux permettant aux Iraniens de se dénoncer mutuellement quant à la conduite « immorale », au « procureur de l’orientation islamique », en présentant des photos et des vidéos comme preuve. Cela prend en compte entre autres le non-respect du hidjab, la consommation d’alcool, la publication de contenus « immoraux » sur les médias sociaux et l’organisation de soirées mixtes.

Cela s’est produit peu de temps après qu’une vidéo montrant une adolescente arrêtée violemment par les forces de sécurité, après avoir été vue en train de jouer avec des pistolets à eau avec ses amis, a déclenché des protestations sur les médias sociaux. Les agents répressifs n’ont même pas été suspendus. Au contraire, le ministère les a remerciés et leur a donné des primes.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe