Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Au moins 25 femmes tuées en Iran dans les manifestations contre la dictature


Par Mansoureh Galestan

Au moins 25 femmes ont été tuées par le régime iranien au cours des manifestations nationales qui ont éclaté en Iran le 15 novembre. Le principal groupe d'opposition, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI, MEK), a publié la liste de 400 des 1000 manifestants tués par les forces de sécurité du régime.

Massoumeh Darabpour a été la vingt-cinquième femme martyr du soulèvement identifié dans la nouvelle liste des derniers noms publiés par l'OMPI.

Darabpour a été tuée lors des manifestations à Ahvaz, selon la Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).

Plus de 4 000 personnes ont été blessées lors des manifestations en Iran et plus de 12 000 personnes ont été arrêtées. La vague d'arrestations arbitraires se poursuit dans tout l'Iran.

Le Commission des femmes du CNRI rapporte que le 6 décembre 2019, une femme du nom de Nadia Sobhani, 25 ans, a été arrêtée par le ministère des Renseignements à Javanrud, Kermanshah. Elle a été accusée d'avoir filmé les manifestations. La famille Sobhani n'a pas réussi à obtenir des informations sur le sort de leur fille.

Lors d'une conférence de presse le 5 décembre 2019, Brian Hook, le représentant spécial des États-Unis pour l'Iran, a affirmé que le nombre de morts lors des récentes manifestations en Iran pourrait avoir dépassé les 1000. Il a ajouté que le traitement réservé par le régime au peuple iranien était odieux et inacceptable.

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés