Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : L’UE doit cesser sa politique de complaisance à l’égard des mollahs

La corruption du régime iranien, son soutien au terrorisme et à ses groupes suplétifs dans la région, le pillage des richesses du pays par les caciques du régime, son ingérence dans les conflits dans la région, notamment en Syrie et au Yémen, sa négligence totale des droits humains sont autant de raison que le régime iranien doit être sanctionné.

Malgré la liste de raisons mentionnées ci-dessus, les dirigeants européens essaient de faire de leur mieux pour continuer à faire affaire avec Téhéran au mépris des nouvelles sanctions américaines. La haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, a même demandé à la Nouvelle-Zélande, pendant son voyage il y a quelques jours, de ne pas tenir compte des sanctions américaines.

Le ministre d’État britannique pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Alistair Burt, a également déclaré que le Royaume-Uni n’allait pas respecter les sanctions américaines non plus. D’autres dirigeants européens ont déclaré la même chose.

L’UE essaie de préserver ses relations commerciales avec Téhéran. Mais de nombreuses multinationales se sont déjà retirées du marché iranien.

Le pire dans cette situation est que l’UE se dépêche d’apaiser le régime théocratique en Iran, mais ne voit pas la situation dans son ensemble. L’UE ignore non seulement les crimes et la belligérance du régime, elle fait également passer ses relations commerciales avant la vie de ses propres citoyens qui sont pris en otages en Iran. Pourquoi les dirigeants européens ne demandent-ils pas que ses propres citoyens soient relâchés immédiatement ?

L’Union européenne affirme qu’elle soutient les droits humains dans le monde. Elle devrait mettre en pratique ses conseils tôt ou tard.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés