Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

L'UE maintient sa politique de complaisance à l'égard du régime iranien

L'UE maintient sa politique de complaisance à l'égard du régime iranien

Par Sedighe Shahrokhi

Au cours de ses 40 années d'existence, le régime iranien a planifié et perpétré des attentats et des assassinats terroristes dans le monde entier. Téhéran est le plus grand exportateur du terrorisme au monde et il utilise des groupes de mandataires et des milices pour agir en son nom.

L'année dernière, des agents de renseignement de l'UE avaient déjoué un complot terroriste que le régime avait planifié contre sa principale opposition près de Paris. L’attentat à la bombe, s'il n'avait pas été déjoué par les autorités françaises, auraient pu faire un grand nombre de victimes et de morts.

Il y a également eu plusieurs assassinats ciblés contre des opposants au régime des mollahs partout aux États-Unis et en Europe.

L'une des plus grandes menaces à l'heure actuelle est le soutien étendu que le régime des mollahs apporte à divers éléments extrémistes à travers le Moyen-Orient. Cela inclut le soutien au régime Assad en Syrie et aux rebelles Houtites au Yémen.

Cela inclut la fourniture d'armes, notamment des missiles balistiques, et de personnel, notamment des ingénieurs et du personnel des forces spéciales. Le sinistre Corps des Gardiens de la révolution islamique (pasdaran) a joué un rôle déterminant dans la fourniture d'une grande partie de ce soutien et a fourni une grande partie de l'expertise qui a permis aux rebelles d'avancer.

L'Arabie saoudite a été la cible de missiles balistiques et de croisière fabriqués par l'Iran. Les Émirats arabes unis (EAU) et d'autres pays du Golfe sont également confrontés à une telle menace.

Les missiles balistiques et de croisière de l'Iran sont maintenant détenus par plusieurs groupes dans la région – le Hezbollah au Liban et en Syrie, les rebelles Houtites au Yémen et le KSS en Irak.

Le régime des mollahs a été autorisé à étendre son hégémonie dans toute la région parce que la communauté internationale l'a laissé faire. L'administration américaine dirigée par l'ancien président Barack Obama a mené une politique de complaisance à l'égard de Téhéran et a fermé les yeux sur la majeure partie de ses activités malveillantes dans la région. Cela a amené Téhéran à adopter un comportement plus effronté.

L'Union européenne a également joué la carte de la complaisance avec le régime des mollahs et continue de la jouer en cherchant des moyens pour contourner les sanctions américaines. Bien que les responsables de l'UE condamnent le régime des mollahs, quoiqu’assez faiblement, pour sa belligérance, leur passivité est essentiellement un feu vert à l'Iran pour continuer sur sa lancée.

Au début de ce mois, le ministère allemand des Affaires étrangères a envoyé des représentants à l'ambassade d'Iran dans la capitale du pays. Ils ont participé à la célébration du 40e anniversaire de la République islamique d'Iran. C'est une honte pour l'Allemagne, car les 40 dernières années en Iran ont été marquées par le déni des droits humains, l'oppression, la violence, le terrorisme et les exécutions massives.

Si l'on considère que le régime des mollahs continue de comploter au sein de l'UE, il s'agissait certainement d'une célébration dont tout responsable de l'UE aurait dû se tenir à l'écart. Le régime des mollahs ne mettra fin à sa belligérance que lorsqu'il y sera contraint. Il ne deviendra pas volontairement plus modéré, comme l'histoire nous l'a montré. On lui a donné trop d'occasions et il les a toutes ignorées.

 

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés