Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : Le CCG réaffirme sa volonté de cohésion face à la menace de Téhéran

Iran : Le CCG réaffirme sa volonté de cohésion face à la menace de Téhéran

Par Amir Taghati

À la suite des sommets d'urgence organisés à La Mecque, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) a publié un communiqué en neuf points. Le rapport a présenté les discussions qui ont eu lieu avant et pendant le sommet.

L'Arabie saoudite a décidé de convoquer le sommet après les attaques du régime iranien contre un oléoduc saoudien et des pétroliers au large des côtes des Émirats arabes unis (EAU), il y a quelques semaines.

Les attentats organisés par Téhéran n'ont pas été provoqués et ont été quelque peu inattendus. Elles auraient pu avoir un effet dévastateur sur la paix et la sécurité dans la région et un impact majeur sur l'économie mondiale et les marchés pétroliers. En outre, il est présumé que le régime des mollahs considère le conflit militaire comme un dernier recours, mais cela reviendrait à un suicide. L'Iran ne peut se permettre une guerre avec qui que ce soit, et encore moins avec les États-Unis et leurs puissants alliés dans la région.

Le CCG a réaffirmé son soutien aux Émirats arabes unis et à l'Arabie saoudite et a appelé à la prise de toutes les mesures nécessaires pour protéger leur « sécurité, leur stabilité et leur intégrité territoriale ».

En outre, le CCG s'est tourné vers l'extérieur de la région, appelant la communauté internationale à assumer sa responsabilité dans la prévention de toute nouvelle attaque, mentionnant également que les organisations maritimes internationales doivent également agir.

Les pays membres du CCG ont déclaré qu'ils iraient de l'avant ensemble au lendemain des attentats et ont souligné que la cohésion entre tous les membres était essentielle face à de telles menaces. Ils ont déclaré que l'agression contre un membre était considérée comme une agression contre tous les membres. Lors du sommet, les membres ont également discuté de la question de l'autodéfense telle que détaillée dans la Charte des Nations Unies (Article 51) – les États membres doivent aider les autres États membres en cas d'attaque et ils doivent « prendre toutes les mesures nécessaires, notamment la force militaire, pour inverser l'agression ».

L'isolement du régime en Iran s'accentue et il se trouve dans une impasse. La pression interne sur le régime des mollahs va continuer à s’intensifier, surtout maintenant que le Rassemblement annuel #IranLibre en Europe a été prévu pour samedi 15 juin. Il sera suivi de plusieurs rassemblements de masse à travers le monde, notamment à Bruxelles (où aura lieu le rassemblement pour l'Iran libre), à Washington, à Berlin et à Londres.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés