lundi, octobre 19, 2020
Accueil Actualités Actualités: Iran & Monde Le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne accusent le régime iranien d’avoir perpétré...

Le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne accusent le régime iranien d’avoir perpétré les attentats en Arabie Saoudite

Le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne accusent le régime iranien d’avoir perpétré les attentats en Arabie Saoudite

Par Mohammad Sadat Khansari
La Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne ont rejoint les États-Unis lundi pour accuser le régime iranien des attaques perpétrées contre des installations pétrolières clés en Arabie saoudite.

Les retombées des attentats du 14 septembre continuent de se faire entendre alors que les dirigeants du monde se réunissent pour leur réunion annuelle à l’Assemblée générale des Nations Unies et que des experts internationaux enquêtent sur ce qui s’est passé à la demande de l’Arabie saoudite.

Les dirigeants du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne ont publié une déclaration selon laquelle “il n’y a pas d’autre explication plausible” que de dire que “l’Iran porte la responsabilité de cet attentat”.

Ils se sont engagés à tenter d’apaiser les tensions au Moyen-Orient et ont exhorté le régime iranien à “s’abstenir de provocation et d’escalade”.

Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a décrit l’attaque contre les installations pétrolières d’un pays voisin comme une nouvelle phase dans les agressions belliqueuses de la dictature religieuse au pouvoir en Iran, ajoutant que la fermeté est le seul langage que les mollahs comprennent.

L’inaction ne fait qu’enhardir ce régime médiéval dont la principale victime est le peuple iranien, a-t-elle souligné, ajoutant que la solution ultime pour débarrasser le monde du fascisme religieux en tant que source de toutes les crises dans la région est un changement de ce régime illégitime par le peuple iranien et son mouvement de résistance organisé.

C’est pourquoi les résolutions antérieures du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le projet d’armes nucléaires des mollahs et l’interdiction de l’enrichissement doivent être rétablies.

L’éviction du régime et ses milices mercenaires d’Irak, de Syrie, du Yémen, du Liban et d’Afghanistan est un impératif urgent.

L’Union européenne doit placer Khamenei, ses bureaux, les pasdaran et le ministère du Renseignement sur la liste du terroriste.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit référer le dossier du régime des mollahs sur les violations des droits de l’homme, en particulier le massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988 devant une cour internationale.

La communauté mondiale doit reconnaître le droit de la Résistance du peuple iranien à renverser la théocratie au pouvoir.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe