Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Premier ministre yéménite : l'Iran a fourni des missiles balistiques aux rebelles Houtites

Premier ministre yéménite : l'Iran a fourni des missiles balistiques aux rebelles Houtites

Le Premier ministre du Yémen a déclaré que les missiles balistiques et les drones actuellement utilisés par la milice Houtite pour cibler l'Arabie Saoudite sont fabriqués par l'Iran. Ahmed Obeid bin Daghr est le chef du gouvernement yéménite internationalement reconnu qui a été contraint à fuir en 2014 lorsque les Houtites, soutenus par l'Iran, ont pris le contrôle de la capitale.

Destruction de plusieurs bases du Hezbollah en Syrie

Iran-Syrie-Hezbollah

Les forces supplétives du Guide suprême des mollahs en Syrie ont été durement frappées lors de la récente attaque commune des Etats-Unis, de la France et de la Grande Bretagne. Notamment des bases appartenant au Hezbollah faisaient partie des cibles des frappes américaines en Syrie, a rapporté l’agence de presse des Pasdaran, Fars.

Iran: Khamenei qualifie Emmanuel Macron de "criminel"

Trump-Macron-May-Khamenei

BEYROUTH, 14 avril (Reuters) - Le guide suprême de la Révolution islamique iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré samedi que l'attaque coordonnée menée en Syrie par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne était un crime inutile.

D’autres mercenaires du régime iranien meurent en Syrie

Iran-Syrie-Assad_Rohani

Cinq combattants de la milice afghane Fatimioun, à la solde de Téhéran, ont été tués en Syrie alors qu’ils combattaient pour la dictature de Bachar el-Assad. L’agence de presse iranienne a rapporté la mort de ces mercenaires mercredi sans indiquer à quelle milice ils appartenaient.

Des eurodéputés condamnent le discours programmé du ministre de la Justice du régime iranien au Conseil des droits de l'homme de l’ONU

Communiqué de presse - Bruxelles - Les Amis d'un Iran Libre au Parlement européen – le 26 février 2018


Nous avons été choqués par les informations selon lesquelles il est prévu que Seyyed Alireza Avaii (alias Avaee), actuellement ministre de la « Justice » du gouvernement du président Rohani, prenne la parole devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève demain 27 février 2018.
Alireza Avaii est actuellement sur les listes noires de l'UE et de la Suisse pour de graves violations des droits de l'homme. L'Union européenne l'a ajouté à ses listes de sanctions en octobre 2011, en soulignant qu’« en tant que chef du pouvoir judiciaire de Téhéran, il a été responsable de violations des droits de l'homme, d'arrestations arbitraires, de dénis des droits des prisonniers et d’une augmentation des exécutions. »

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés