jeudi, août 5, 2021
AccueilActualitésIran électionÉlection des mollahs : les sympathisants de l’OMPI continuent de diffuser des...

Élection des mollahs : les sympathisants de l’OMPI continuent de diffuser des appels au boycott

Les sympathisants de l’OMPI et les membres de la diaspora iranienne ont organisé plusieurs manifestations au Canada et en Europe

A un jour de la présidentielle des mollahs, les appels au boycott de l’élection se sont amplifiés à l’intérieur et à l’extérieur du pays. L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK), ses unités de résistance et ses partisans ont joué un rôle clé dans la popularisation de l’appel au boycott de la farce électorale.

Ces derniers jours, les sympathisants de l’OMPI et les membres de la diaspora iranienne ont organisé plusieurs manifestations au Canada et en Europe, faisant écho aux aspirations du peuple iranien pour le changement le régime et aux appels au boycott de la parodie électorale.

Ils ont souligné que les Iraniens n’oublient pas le rôle d’Ebrahim Raïssi dans le massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988. Raïssi est le candidat préféré du chef suprême du régime Ali Khamenei.

Who is Ebrahim Raisi, a candidate in Iran presidential election and an executioner in 1988 massacre

Vidéo : Qui est Ebrahim Raïssi, candidat à l’élection présidentielle iranienne et bourreau dans le massacre de 1988

Dimanche, parallèlement aux négociations entre le régime et les puissances mondiales, les Iraniens à Vienne, en Autriche, ont organisé une manifestation appelant au changement de régime en Iran et ont dénoncé les violations des droits humains par les mollahs. Ils tenaient des photos de Massoud et Maryam Radjavi, leaders de la Résistance iranienne. Les manifestants tenaient une pancarte : « Maryam Radjavi : le peuple iranien veut punir le régime des mollahs par un boycott général. »

Dans un développement similaire, dimanche, les partisans de l’OMPI à Bucarest, en Roumani, ont organisé un rassemblement pour faire écho aux appels au boycott de l’élection présidentielle du régime.

Samedi, des dizaines de villes au Canada et en Europe ont été témoins de manifestation des partisans de l’OMPI.

A Vienne, ils tenaient une banderole rappelant aux puissances mondiales que « les négociations nucléaires avec Téhéran doivent inclure les droits de l’homme et la lutte contre le terrorisme d’État iranien ». Ils tenaient une grande banderole sur laquelle était écrit : « Les Iraniens veulent un changement de régime ».

À Göteborg, en Suède, les Iraniens ont organisé une manifestation samedi, appelant à un changement de régime et soulignant que le vote du peuple iranien est un changement de régime. Ils ont également scandé : « Raïssi le meurtrier, tu seras bientôt jugé. » Les Iraniens de Stockholm, en Suède, se sont joints à leurs compatriotes pour appeler au boycott de l’élection. Ils tenaient une banderole : « Nous soutenons le plan en dix points de Maryam Radjavi pour l’avenir de l’Iran. » Ils ont scandé des slogans de solidarité avec le peuple insurgé d’Iran.

Vendredi, des Iraniens à Ottawa, au Canada, ont rejoint la campagne de boycott de la farce électorale du régime, soulignant que « la nation n’a pas oublié, Raïssi est le bourreau du massacre de 1988 ». À Toronto, au Canada, les Iraniens ont également organisé une manifestation condamnant les violations des droits humains par le régime et ont soutenu le désir du peuple iranien pour changer de régime en votant « mon vote est le renversement».

À Londres, au Royaume-Uni, les Iraniens ont organisé jeudi un rassemblement de protestation dans le cadre de la campagne mondiale de boycott de la farce électorale du régime iranien.

Les partisans de l’OMPI et les membres de la diaspora iranienne ont réitéré leur soutien aux activités des « unités de résistance » de l’OMPI. Les unités de résistance de l’OMPI risquent leur vie en Iran pour populariser l’appel au boycott des fausses élections du régime.

L’OMPI a lancé la campagne en avril avec le slogan, « Notre vote est un changement de régime », qui s’est étendue en mai. Les slogans ont gagné en popularité au quotidien et ont fait écho aux circonstances actuelles de la société iranienne qui rejette le régime des mollahs dans son intégralité.

MEK Resistance Units activities in April 2021 focusing on Iran's presidential election

Vidéo : Activités des unités de résistance de l’OMPI en avril 2021, axées sur l’élection présidentielle iranienne

Ces derniers jours, ces activités ont été menées dans plusieurs villes, dont Téhéran, Shiraz, Ispahan, Mashhad, Sanandaj, Semnan, Behbahan, Yasuj, Omidiyeh, Hamidiyeh, Shahin Shahr, Mahshahr, Arak, Dezfoul, Firouzabad, Lar (province du Fars) , Qazvin, Behshahr, Shahr-e Rey, Andimeshk, Abadan, Marvdasht, Karaj, Nishabur, Khorramabad et Ahvaz.

Les unités de résistance ont commencé leurs activités en avril et ont mené des activités anti-régime dans plus de 250 endroits dans 27 provinces. En mai, les activités des unités de résistance se sont intensifiées et se sont étendues à tout le pays. Plus de 310 régions dans toutes les provinces iraniennes ont été témoins des activités des unités de résistance appelant au boycott de la farce électorale du régime.

« L’OMPI a travaillé ces dernières semaines pour exhorter publiquement les gens à ne pas voter. L’ennemi se cache. Supposons que le peuple ne participe pas aux élections. Dans ce cas, les ennemis mettront à exécution leurs sinistres plans avec des milliers d’excuses au nom des droits de l’homme », a déclaré lundi Hossain Khosravai, un député du régime, reconnaissant le succès de la campagnes contre le sombre bilan de Raïssi en matière des droits de l’homme (Source Fars News Agency, un média lié aux Gardiens de la Révolution).

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe