lundi, décembre 6, 2021
AccueilActualitésIran électionÉlection en Iran 2021: qui est Hossein Dehghan?

Élection en Iran 2021: qui est Hossein Dehghan?

Le général de brigade Hossein Dehghan s’est porté candidat à la Présidentielle qui se tiendra le 18 juin prochain. Ce conseiller militaire du Guide Suprême des mollahs pour l’industrie de la défense, est un ancien commandants du CGRI, malfamé pour son rôle dans la répression du peuple iranien et l’exportation du terrorisme. Il a notamment été à la commande de l’opération contre les installations de la marine américaine au Liban en 1983.

Hossein Dehghan Poudeh est né en 1957 dans la ville de Shahreza. Il a rejoint le CGRI en 1979 et a été le commandant du CGRI à Téhéran de 1980 à 1982. Il a également été le commandant du CGRI à Ispahan, en Syrie et au Liban de 1982 à 1983. En tant que commandant du CGRI à Téhéran, il a commis des crimes graves en réprimant et en tuant des militants politiques dans les années 80, en particulier les partisans des Moudjahiddine du Peuple (OMPI).

Dehghan Poudeh est un des fondateurs du Hezbollah au Liban, modelant ce groupe semblable au CGRI en Iran.

Dehghan et Abbas al-Moussawi, fondateur du Hezbollah

De 1986 à 1991, il a été commandant adjoint de la Force aérienne du CGRI et chef adjoint d’état-major interarmées du CGRI de 1992 à 1996.

De 1997 à 2003, Dehghan a été vice-ministre de la Défense sous la présidence de Mohammad Khatami. En 2003, il est devenu le ministre de la Défense par intérim. En 2005, il a été nommé vice-président de la Fondation des martyrs et des anciens combattants. Puis il est devenu son président jusqu’en juillet 2009.

Au cours du premier mandat de la présidence de Hassan Rohani de 2013 à 2017, il a été ministre de la Défense et de la Logistique des Forces armées. Depuis, il est conseiller du commandant en chef (Khamenei) pour les industries de la défense.

Dehghan, avec neuf autres confidents de Khamenei, a été inscrit sur la liste des sanctions du Département du Trésor américain le 4 novembre 2019. Le Département du Trésor américain a déclaré dans un communiqué que Dehghan «avait été nommé par Ali Khamenei comme son assistant militaire pour les Industries de la Défense et la logistique des forces armées. Hossein Dehghan était le commandant des forces du CGRI au Liban et en Syrie en 1983 lorsqu’un attaque contre un complexe des Marines à Beyrouth a tué 241 militaires américains. La milice par procuration de Téhéran, le Hezbollah, a mené l’attaque sous la direction du régime iranien. »

Contexte
Le régime iranien tiendra sa mascarade d’élection présidentielle le 18 juin. Alors que beaucoup tentent de la présenter comme un signe de la démocratie du régime, il est nécessaire d’examiner en profondeur les règles et procédures de la soi-disant élection présidentielle des mollahs.
L’article 115 de la Constitution du régime et l’article 35 de la loi électorale fixent les qualités pour être candidat à la présidence : être un homme musulman, un fidèle de la République islamique, et avoir une conviction pratique au principe du velayat-e faqih (domination absolu du clergé). Le Conseil des Gardiens non élus et triés sur le volet a récemment ajouté de nouvelles exclusions dans un ajustement tactique pour disqualifier davantage les candidats potentiellement gênants du camp autoproclamé «réformiste» lors des prochaines élections.

Le Conseil des gardiens compte 12 membres, six clercs et six juristes. Khamenei nomme les six clercs et le chef de la magistrature, qui à son choisie les six juristes. Donc, en fait, tous les membres du Conseil sont choisis par le Guide Suprême des mollahs.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe