mardi, juillet 7, 2020
Accueil Actualités Actualités: Iran Protestations Couverture en direct : Rassemblement pour un Iran libre aujourd'hui à Londres

Couverture en direct : Rassemblement pour un Iran libre aujourd’hui à Londres

 Les sympathisants anglo-iraniens du principal groupe d’opposition démocratique iranien, l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), organisent un grand rassemblement à Londres, au Royaume-Uni, le samedi 27 juillet 2019 pour exprimer leur soutien aux manifestations et grèves anti-régime qui ont cours en Iran.

Les sympathisants de l’OMPI appellent le gouvernement britannique à cesser sa politique de complaisance avec Téhéran et à adopter une politique ferme qui reconnaît les aspirations démocratiques du peuple iranien. Des députés et des personnalités politiques prendront la parole lors du rassemblement. Nous mettrons à jour cette page en direct au fur et à mesure que l’événement se déroulera.

14h40 : La célèbre artiste « Marjan » chante devant les manifestants réunis au Trafalgar Square de Londres pour soutenir un Iran libre et démocratique.

14h45 : Un représentant de la jeunesse anglo-iranienne accueille les participants à la marche pour un Iran libre au centre de Londres.

14h48 : M. Matthew Offord, député britannique, prononce un discours à l’occasion du rassemblement pour un Iran Libre :

« Ce fut un honneur pour moi de diriger une délégation britannique à l’événement Iran Libre à Achraf 3, en Albanie. C’était l’occasion de rencontrer les habitants d’Achraf et d’entendre leurs expériences et leurs espoirs pour l’avenir », a déclaré le député britannique Matthew Offord.
« Nous étions convaincus lors de notre visite que Mme Radjavi représente une chance pour l’avenir de l’Iran. Elle cherche la paix dans la région. Les récents événements dans le golfe Persique prouvent que le régime en Iran est engagé dans la piraterie d’État », a-t-il déclaré à propos de Maryam Radjavi, présidente élue du CNRI, une coalition de l’opposition iranienne.
« Aujourd’hui, notre réponse doit être ferme, fondée sur le principe que les Gardiens de la révolution (pasdaran) et le régime des mollahs doivent être tenus responsables de leurs atrocités. Ces organisations devraient être proscrites dans leur intégralité en vertu de la loi antiterroriste britannique. »
« Nous devrions affirmer que nous voulons voir un changement de régime en Iran, dirigé par Mme Radjavi, afin de parvenir à un meilleur Iran et à un meilleur ordre mondial.»
« Nous devrions reconnaître que notre plus grand atout est le lien d’amitié entre le peuple iranien, le CNRI et le monde. Le peuple iranien est prêt à défendre le changement.»

14h55 : La chef de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, s’adresse maintenant au rassemblement pour un Iran libre par message vidéo :

 

 

16h10: Struan Stevenson, un ancien membre du Parlement européen, actuel coordinateur de la Campagne pour le changement en Iran (CiC), a déclaré au rassemblement pour un Iran libre à Londres: 

«Ces dernières semaines, des dizaines de milliers de sympathisants du CNRI se sont réunis à Bruxelles, Washington, Berlin, Tirana, Stockholm et ici à Londres.Après avoir subi de nombreuses attaques dans les camps Ashraf et Liberty en Irak, l’OMPI s’est installée à Achraf 3, en Albanie. 

«Nous avons montré au monde ces dernières semaines la force de notre mouvement. Le Guardian devrait avoir honte des ordures qu’il publie [diffamant l’opposition démocratique iranienne]. C’est une honte que des journaux comme le Guardian suivent toujours la politique de complaisance avec les mollahs. Pourquoi ne soutiennent-ils pas le peuple iranien qui veut les droits de l’homme, les droits des femmes, la justice et la paix? », A demandé M. Stevenson. 

«Ces journaux affirment que le choix est entre guerre et coplaisance. Nous ne voyons pas la guerre, nous voyons du courage, de la résilience. Nous devons montrer notre soutien au peuple iranien et à la résistance iranienne », a souligné l’ancien député européen. 

«Mon message à Boris Johnson et à son gouvernement: Veuillez respecter l’OMPI et sa charismatique dirigeante, Maryam Radjavi. S’il vous plaît respecter leur lutte pour un changement de régime. Nous n’avons pas besoin d’intervention. Nous devons simplement soutenir le peuple et la résistance », a souligné M. Stevenson dans un message adressé au nouveau gouvernement britannique. 

«Ce régime criminel a ajouté la piraterie internationale à sa longue liste de transgressions. C’est devenu un paria universel. Il soutient le terrorisme alors que ses 80 millions de citoyens luttent contre la pauvreté. Il exécute les dissidents et suspend les gens en public. Il a exécuté plus de 3 800 personnes sous le prétendu “modéré” Hassan Rohani “, a-t-il ajouté.

“Nous sommes solidaires de la résistance iranienne et de l’OMPI.”

15 h 20: La sénatrice Catherine Noone, chef adjointe du Sénat irlandais, a déclaré lors du rassemblement pour un Iran libre:

«L’Iran détient toujours le plus grand nombre d’exécutions par habitant. Le régime prive les femmes de leurs droits fondamentaux et les punit pour être “mal voilées” et porter des vêtements colorés », a déclaré la sénatrice irlandaise Catherine Noone. 

“Mme. Radjavi a fait de nombreux sacrifices pour un meilleur avenir pour tous les Iraniens, en particulier les femmes iraniennes… Le peuple iranien en a assez de cette dictature. Les femmes jouent un rôle de premier plan dans les manifestations, inspirées par le CNRI », a-t-elle ajouté. 

“L’Iran a besoin d’un changement de régime, et cela doit arriver bientôt”, a conclu la sénatrice Noone.

15h30 : Jim Higgins, ancien membre du Parlement européen irlandais, intervient lors du rassemblement pour un Iran libre :

“Un pays qui pend ses propres citoyens est barbare. Une entreprise qui supprime son propre peuple est une tyrannie qui doit être écartée.”

“Nous nous réjouissons du fait qu’Achraf 3 (le siège de l’OMPI) en Albanie est un tel succès. Les mollahs savent que l’heure tourne et que leurs jours sont comptés”, a-t-il ajouté.

“Il y a 40 ans, le Chah a quitté l’Iran. Cela aurait dû être l’aube de la liberté et de la démocratie. Mais nous sommes ici aujourd’hui parce que ce rêve de 1979 est devenu un cauchemar. Nous sommes ici pour nous assurer que ce rêve se réalisera pour et par le peuple iranien “, a poursuivi M. Higgins.

“Nous nous engageons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que ce rêve devienne réalité. Nous sommes ici pour envoyer un message fort au régime : vos jours sont comptés. Passez le relais à une vraie démocratie. Donnez place la présidente maryam Radjavi”, a conclu l’ancien député européen.

15h35 : Le sénateur irlandais Gerry Horkan prononce un discours lors du rassemblement pour un Iran libre :

“La forte participation de milliers d’Iraniens et de politiciens à ces événements met à néant les affirmations de certains médias selon lesquelles Mme Radjavi et le NCRI n’ont aucun soutien.

“Le massacre de plus de 30 000 prisonniers politiques en 1988 témoigne de la crainte du régime face à l’OMPI et la Résistance. Le régime s’en prend aux droits du peuple iranien depuis plus de 40 ans et a détruit son économie par la corruption “, a-t-il ajouté.

“Nous exhortons l’UE et le gouvernement britannique à désigner les pasdaran comme une organisation terroriste, parce que c’est le principal outil dont dispose le régime pour exporter le terrorisme. Nous devons modifier les politiques de nos gouvernements pour reconnaître les droits du peuple iranien “, a souligné le sénateur irlandais.

 

15h40 : Dowlat Nowrouzi, représentant de la NCRI au Royaume-Uni, s’exprime au rassemblement pour un Iran libre :

“Nous sommes ici pour vous faire part de quatre décennies de souffrance du peuple iranien. Nous sommes ici pour exprimer la principale aspiration du peuple iranien, qui réclame justice, liberté, changement de régime et soutien Mme Radjavi.”

“L’esprit de fermeté est la seule solution pour faire face à ce régime. Notre mouvement de résistance a payé le prix fort pour les droits du peuple iranien “, a-t-elle ajouté.

“Assez, c’est assez ! Les mollahs doivent partir. Ils ne représentent pas le peuple iranien. Nous voulons un changement de régime maintenant “, a poursuivi Mme Nowrouzi.

“Le message principal des manifestants à travers l’Iran est ’’conservateurs, réformistes, le jeu est terminé’’. Massoud Radjavi a appelé à la solidarité avec les millions de personnes en Iran et les centaines de milliers de personnes qui sont descendues dans la rue pour défendre leurs droits. Le peuple iranien mérite que les auteurs des violations des droits de l’homme qui occupent les plus hautes sphères du pouvoir dans ce régime soient traduits en justice “, a souligné la représentante du NCRI au Royaume-Uni.

“Il est temps que le gouvernement britannique se rende compte qu’il doit mener en Europe une politique ferme à l’égard du régime en Iran. Comme Ashraf 3 l’a prouvé à la communauté mondiale, l’OMPI (MEK) est entièrement engagée. Il est dédié à la liberté en Iran. Ils ont prouvé qu’ils peuvent construire l’avenir de l’Iran dans la prospérité”, a-t-elle poursuivi.

“Les récentes tentatives de terreur du régime sont autant d’indications que la communauté internationale doit s’unir au CNRI pour une politique de changement de régime en Iran “, a conclu Mme Nowrouzi.

15h45 : Roger Godsiff, membre du Parlement britannique, intervient lors du rassemblement pour l’Iran libre :

« Le Royaume-Uni doit reconnaître le droit du peuple iranien à un changement de régime et soutenir le CNRI et le plan en dix points de Mme Radjavi pour l’avenir de l’Iran. »

« Les pasdaran sont le principal obstacle au changement démocratique en Iran. Je me réjouis de la décision du gouvernement américain de désigner l’CGRI comme une organisation terroriste étrangère et d’imposer des sanctions au Bureau du Guide Suprême. J’espère que notre gouvernement au Royaume-Uni prendra des mesures similaires », a-t-il ajouté.
« Ce régime violent ne comprend que le langage de la fermeté. La communauté internationale doit faire comprendre clairement au régime et à ses responsables que nous, dans le monde libre, nous tenons aux côtés du peuple iranien et de son mouvement de résistance pour instaurer la démocratie et les droits humains en Iran », a ajouté M. Godsiff.

« Nous soutenons entièrement le CNRI, et nous attendons avec impatience le jour où nous pourrons célébrer un Iran libre et démocratique », a conclu le député britannique.

15h55 : Paulo Casaca, ancien membre portugais du Parlement européen, intervient lors du rassemblement Iran Libre :

« Demain, nous commémorerons le 10ème anniversaire du premier massacre au camp d’Achraf. Elle a été suivie d’un autre massacre en 2011, puis d’un autre en septembre 2013, ainsi que de massacres au camp Liberty. Je rends hommage à tous ces héros de l’OMPI qui sont tombés lors de ces massacres et à ceux qui ont été mutilés à vie. »

« Nous allons penser à eux. Mais nous devons aussi penser au présent et aux moyens d’affronter ce régime qui est un monstre pour son peuple et pour ses voisins. Nous devons réfléchir aux moyens de faire face la profusion de mensonges que l’on lance à l’opposition iranienne. Nous avons vu des mensonges ridicules et des rapports mensongers dans les journaux ici au Royaume-Uni », a-t-il ajouté.
« Les mollahs veulent voler le passé du peuple iranien pour l’empêcher de se bâtir un avenir. Le passé du peuple iranien, Cyrus le Grand, Sattar Khan, Mossadegh, et bien sûr Massoud Radjavi, voilà votre héritage, et vous allez bâtir un Iran qui est absolument en ligne avec ses gloires passées, après avoir renversé les mollahs et relégué aux passé cette ère sombre de votre histoire… L’avenir vous appartient », a conclu M. Casaca.

16h15 : Brian Binley, ancien député conservateur, intervient au rassemblement Iran Libre :

« Le régime a décidé d’arrêter des centaines de militants de l’OMPI et les membres de leurs familles en Iran parce que les manifestations populaires sapent l’autorité du régime. Le régime des mollahs montre par ses propres actions que nous devrions soutenir la CNRI et Mme Radjavi si nous voulons contrer ses activités malveillantes. Ils représentent une alternative réelle et viable au régime actuel », a déclaré l’ancien député britannique, Brian Binley.

« Les attaques dont nous avons été témoins ces derniers mois prouvent que le régime considère le CNRI comme sa principale menace. Le régime met en garde contre le soutien croissant dont jouit la Résistance iranienne », a-t-il ajouté.

« Boris Johnson doit changer la politique adoptée par les gouvernements précédents qui avaient peur de s’opposer au régime, un régime qui n’est pas soutenu par le peuple. Nous avons besoin de changement au sein du gouvernement britannique », a conclu M. Binley.

16h20 : Denise Lester, membre du Conseil du Barreau d’Angleterre et du Pays de Galles, participe au rassemblement Iran Libre :
« Le Barreau a demandé la libération de l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, arrêté pour avoir défendu des femmes qui avaient participé à des manifestations. Les avocats doivent pouvoir exercer leurs fonctions judiciaires sans entrave ni harcèlement. »
« Nous vous soutenons dans la cause des droits humains, des droits des femmes et de la démocratie en Iran », a-t-elle conclu.

Lire la suite

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe