mercredi, juin 23, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsDes dizaines de manifestations à travers l'Iran contre la gabegie économique

Des dizaines de manifestations à travers l’Iran contre la gabegie économique

Des manifestations causées par l’aggravation de la situation économique et sociale ont été rapportées dans divers secteurs de la société iranienne. Les retraités de l’Organisation iranienne de la sécurité sociale ont organisé dimanche leur huitième manifestation consécutive dans tout le pays. Ils ont scandé des slogans contre le refus du régime d’ajuster les retraites avec la hausse du taux d’inflation et la flambée des prix.

Les retraités ont organisé leurs rassemblements à Téhéran, Karaj, Ispahan, Tabriz, Ahvaz, Rasht, Khorramabad, Arak, Kermanshah, pour protester contre la corruption institutionnalisée et les mauvaises politiques du régime. Les manifestants ont scandé des slogans tels que «Les prix élevés et l’inflation tuent le peuple», «Notre pays est assis sur des trésors; les retraités vivent dans la misère ! », «Notre principale demande concerne les pensions basées sur le taux d’inflation».

La hausse du taux d’inflation est due à l’impression de billets par le régime pour compenser son déficit budgétaire. «L’inflation est l’un des problèmes les plus importants qui a frappé l’économie iranienne au cours des 40 dernières années. Le facteur structurel le plus important de l’inflation dans l’économie iranienne est le déficit budgétaire du gouvernement. Sans la crise du coronavirus, le déficit budgétaire du gouvernement de cette année devrait être de 130 000 milliards de tomans. L’impression des billets augmente la base monétaire et la liquidité et a finalement un effet inflationniste », a écrit samedi le quotidien d’Etat Arman à ce sujet.

Alors que la valeur de la monnaie nationale iranienne, le rial, a perdu plus de 80% de sa valeur ces dernières années, le régime a refusé d’ajuster les salaires et les pensions. Avec les taux actuels et avec la hausse du taux d’inflation, la plupart des retraités vivent sous le seuil de pauvreté.

Lundi, des retraités de l’industrie pétrolière ont organisé une manifestation devant le bureau de représentation des fonds de pension à Ahvaz dans le sud-ouest de l’Iran. Les retraités ont scandé des slogans contre les responsables du ministère du Pétrole et ont réclamé leurs droits : «Nous ne céderons pas tant que nous n’aurons pas recouvré nos droits».

Les retraités de l’industrie pétrolière organisent une manifestation devant le bureau de représentation des fonds de pension Ahvaz dans le sud-ouest de l’Iran

Les travailleurs de la municipalité de Behbahan, dans le sud-ouest de l’Iran, se sont rassemblés devant le bâtiment du conseil municipal mardi matin pour protester contre les mauvaises conditions de vie et pour exiger leur salaire.

Les travailleurs de la municipalité de Behbahan, dans le sud-ouest de l’Iran, manifestent devant le bâtiment du conseil municipal

Les travailleurs ont exprimé leurs difficultés face aux pressions économiques à la veille du Norouz [Nouvel An persan] et des promesses non tenues de la municipalité de payer leurs salaires.

Les travailleurs de la Compagnie de métal Pars se sont réunis mardi pour protester contre le non-respect des obligations de l’employeur. Les fréquents rassemblements des travailleurs pour obtenir leurs droits n’ont pas été fructueux. Le seul résultat est encore des promesses par l’employeur. «L’employeur a promis de libérer 30 chèques aujourd’hui afin que nous puissions utiliser nos services bancaires, mais cela ne s’est pas produit», a déclaré un travailleur protestataire.

Les travailleurs de la Compagnie de métal Pars protestent contre le non-respect des obligations de l’employeur

Mardi, les employés de la société iranienne de distribution d’électricité ont organisé un rassemblement devant le parlement du régime pour réclamer leurs droits.

Les producteurs laitiers traditionnels se sont réunis mardi, suite à un appel de la veille. Ils ont protesté contre le manque de soutien des autorités compétentes pour les producteurs laitiers traditionnels, la flambée des prix des aliments pour animaux et le bas prix du lait, les obligeant à vendre des bovins laitiers.

Ces manifestations de tous horizons montrent la gestion économique et sociale désastreuse des mollahs. Le régime a utilisé l’épidémie de Covid-19 pour écraser la société par l’inaction et la dissimulation, or, ces manifestations montrent que la politique inhumaine du régime avec le Covid-19 n’a pas fonctionné.

«Bien que la crise du coronavirus a retardé le conflit (social), le retarder au prix de problèmes accablants est un défi pour la société. En d’autres termes, lorsque la société sera libérée des griffes de cette maladie, les fautes politiques, sociales et économiques commenceront à s’exprimer avec un plus grand pouvoir destructeur », a écrit lundi le quotidien Jahan-e Sanat.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe