mardi, février 16, 2021
Accueil Actualités Actualités: Iran Protestations Des dizaines de manifestations à travers l’Iran signalent une société fébrile

Des dizaines de manifestations à travers l’Iran signalent une société fébrile

Des retraités de diverses villes d’Iran protestent contre leurs mauvaises conditions de vie – 10 janvier 2021

Plusieurs villes à travers l’Iran ont été témoins de manifestations de tous les horizons de la société au cours des derniers jours, a rapporté la Résistance iranienne (OMPI).

Les éleveurs de Golpayegan, dans la province d’Ispahan, se sont rassemblés lundi pour protester contre la mauvaise distribution de bétail. «À ce jour, [les autorités n’ont pas] résolu nos problèmes et fait de vaines promesses aux éleveurs. Ils n’ont pris aucune mesure. Nous devons venir ici tous les jours, mais il n’y a personne pour nous répondre », a déclaré l’un des manifestants.

توزیع نامناسب نهاده های دامی

Lundi, des membres de la coopérative de logement de l’université de Téhéran ont organisé une manifestation devant le ministère de la coopérative. Depuis près de 20 ans, ils donnent leurs fonds durement gagnés à cette coopérative d’habitation dans l’espoir de devenir propriétaires, mais il n’y a toujours pas de nouvelles de leur maison.

تجمع اعتراضی مالباختگان تعاونی مسکن دانشگاه تهران

Le 11 janvier, le personnel d’un complexe de santé privé dans la province de l’Azerbaïdjan oriental a organisé un rassemblement devant le gouvernorat et a demandé au gouverneur de répondre à leurs revendications.

تجمع اعتراضی کادرخصوصی بهداشت برای تبدیل وضعیت آذربایجان شرقی

Les acheteurs de camions de la société Saipa, contrôlée par l’État, ont organisé lundi un rassemblement devant le parlement du régime. Ils ont protesté contre la non-livraison de véhicules pour lesquels ils avaient payé et la complicité d’Alireza Razm Hosseini, le ministre de l’Industrie, des Mines et du Commerce, dans cette escroquerie claire.

سایپاتجمع اعتراضی خریداران کامیون از شرکت کلاهبردار «سایپا» در برابر مجلس ارتجاع

Dimanche à Arak, dans le centre de l’Iran, les travailleurs de HEPCO, autrefois l’un des plus grands fabricants de matériel de construction du Moyen-Orient, ont organisé un rassemblement pour réclamer des retards de paiement pendant des mois.

Manifestation des travailleurs de HEPCO – 10 janvier 2021

Dimanche, les retraités de la sécurité sociale de différentes villes d’Iran se sont rassemblés pour protester contre leurs mauvaises conditions de vie et faire valoir leurs revendications. Les retraités ont organisé des manifestations à Téhéran et dans d’autres villes telles que Tabriz, Esfarayen, Arak, Lorestan, Ispahan, Qazvin, Yazd, Rasht, Ilam, Karaj, Ahvaz, Kermanshah, Shiraz, Khorramabad, Mashhad et Shush.

Vendredi, le guide suprême du régime, Ali Khamenei, a interdit l’entrée de vaccins crédibles Covid-19 en provenance des États-Unis et du Royaume-Uni. Dimanche, un groupe de médecins et de professionnels de la santé a organisé une réunion exhortant les responsables du régime à acheter des vaccins crédibles.

تجمع اعتراضی پزشکان خیابان کارگر شمالی در مورد تهیه واکسن مطمئن و معتبر

Le 10 janvier, des centaines de gardiens et de concierges d’écoles publiques se sont rassemblés devant le parlement pour protester contre leurs mauvaises conditions de vie et leurs bas salaires. Les manifestants ont déclaré que leur salaire moyen est de 2,8 millions de tomans, ce qui ne couvre pas leurs frais de subsistance.

Les gardiens et les concierges des écoles publiques protestent devant le parlement contre leurs mauvaises conditions de vie – 10 janvier 2021

Le 25 novembre, Sara Fallahi, membre du parlement du régime, a mis en garde contre un «marché débridé» qui a poussé le seuil de pauvreté au-dessus de 100 millions de rials. «Si nous regardons le pouvoir d’achat de la population, il est à son plus bas niveau des 40 dernières années, et il en a assez», a déclaré Hossein Raghfar, l’un des économistes du régime, le 7 janvier.

La mauvaise gestion économique, associée à une politique inhumaine concernant le coronavirus, qui a jusqu’à présent coûté la vie à plus de 200 000 Iraniens, a accru l’agitation de la société.

Le cauchemar des principales manifestations en Iran en novembre 2019, qui avaient initialement commencé pour des raisons économiques, hante toujours les dirigeants du régime. Malgré les mesures répression, les manifestations en Iran se poursuivent, indiquant que les Iraniens considèrent le régime comme la véritable source de tous les problèmes économiques et sociaux.

Les manifestations en cours en Iran sont les signes d’un soulèvement imminent. Les responsables savent que la population qui a déjà tout perdu à cause des politiques du régime, n’a plus rien à perdre. Les médias d’État décrivent la société comme un «volcan actif» que le régime ne pourrait pas contrôler une fois qu’il a éclaté.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe