mardi, septembre 21, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : La révolte se poursuit dans les universités de Téhéran

Iran : La révolte se poursuit dans les universités de Téhéran

CNRI – Les étudiants de l’université polytechnique de Téhéran (Université Amir Kabir) ont entamé une grève de la faim lundi 21 mai pour protester contre l’arrestation de sept de leurs camarades, les pressions permanentes, les mandats d’arrêt et les mesures disciplinaires dirigées contre les étudiants.

CNRI – Les étudiants de l’université polytechnique de Téhéran (Université Amir Kabir) ont entamé une grève de la faim lundi 21 mai pour protester contre l’arrestation de sept de leurs camarades, les pressions permanentes, les mandats d’arrêt et les mesures disciplinaires dirigées contre les étudiants.

Les étudiants ont déposé leurs plateaux de nourriture partout dans l’enceinte de l’université, du restaurant universitaire aux autres bâtiments et même dans le bureau du président de l’université.
 
Nariman Mostafavi, étudiant en grève et membre du Conseil central de l’association islamique de l’Université Amir Kabir, a déclaré : « L’association a tenté de calmer les choses à l’université la semaine dernière à la demande des professeurs. Mais les forces de sécurité ont cru que leur politique répressive avait porté ses fruits et ont convoqué 48 étudiants devant des commissions disciplinaires, ont interdit à 15 étudiants l’accès à l’université et ont imposé des mesures disciplinaires à 10 autres ».
 
« Cette grève de la faim montre à l’administration de l’université qu’elle n’est pas parvenue à imposer une atmosphère de peur sur le campus et que les étudiants attendent des explications de la part du président de l’université concernant ces événements », a-t-il ajouté.
 
On peut lire sur certaines pancartes placées à côté des plateaux : « Université = prison d’Evine », « Libérez nos camarades » et «Cessez les arrestations aveugles ».
 
Les étudiants ont demandé à tous les professeurs et aux membres de l’administration de l’université de soutenir leurs requêtes et de faire barrage aux actions illégales de l’administration universitaire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe