lundi, décembre 6, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes Iraniens appellent à la justice pour les victimes du massacre de...

Les Iraniens appellent à la justice pour les victimes du massacre de 1988

Des Iraniens, partisans de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK), ont organisé un rassemblement le 10 août en Suède, en même temps que le procès d‘Hamid Noury, l’un des hommes de main du régime lors du massacre de 1988 en Iran.

Nouri est jugé pour son rôle dans le massacre de 30 000 prisonniers politiques en Iran, pour la plupart des membres et sympathisants de l’OMPI.

Les expatriés iraniens et les partisans de l’OMPI en Europe et aux États-Unis ont organisé des dizaines de manifestations au cours des derniers mois, depuis que le guide suprême du régime, Ali Khamenei, a choisi Ebrahim Raïssi comme nouveau président du régime. Raïssi, qui a été investi le 5 août, est l’un des principaux auteurs du massacre de 1988.

Dimanche, des Iraniens à Göteborg et à Malmö en Suède ont organisé des rassemblements de protestation exhortant la communauté internationale à demander des comptes à Raïssi pour son rôle dans le massacre de 1988. Ils tenaient une grande banderole appelant à la justice pour les victimes du massacre de 1988.

Les expatriés iraniens à Turin, en Italie, ont également organisé un rassemblement dimanche, appelant à la poursuite de Raïssi. Ils ont scandé des slogans contre les tueurs de masse en Iran. Ils ont également souligné leur soutien à leurs compatriotes insurgés en Iran.

Le 3 août, les partisans de l’OMPI à Londres, au Royaume-Uni, ont organisé un rassemblement de protestation, exhortant la communauté internationale à poursuivre Raïssi pour son rôle dans le massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988. Ils tenaient une banderole : « Raïssi, coupable du massacre de milliers de prisonniers politiques doit être poursuivi ». Ils tenaient également des pancartes indiquant : « Le peuple iranien veut un changement de régime », faisant écho aux récents appels au changement de régime lors des manifestations iraniennes à travers le pays.

Des Iraniens en Allemagne, en Italie et aux États-Unis se sont joints aux compatriotes pour demander des poursuites contre Raïssi.

VIDEO: The untold story of the 1988 Massacre in Iran

Les manifestations en cours soulignent l’exigence du peuple iranien de demander des comptes au régime pour ses crimes. La communauté internationale pourrait commencer par ouvrir une enquête officielle sur le massacre de 1988 et demander des comptes à ses auteurs.

À l’été 1988, le régime iranien a massacré plus de 30 000 prisonniers politiques détenus dans des prisons à travers l’Iran. Le massacre a été perpétré sur la base d’une fatwa par le chef suprême du régime de l’époque, Rouhollah Khomeini.

Raïssi a joué un rôle clé dans le massacre de 1988 en tant que membre de la «Commission de la mort » de Téhéran. Khamenei a choisi Raïssi lors de la récente élection présidentielle factice pour consolider le pouvoir dans son régime. Le peuple iranien a montré qu’il ne voulait pas de ce régime en boycottant la mascarade d’élection et a réitéré ses demandes de changement de régime lors des récentes manifestations au Khouzistan. La communauté internationale devrait soutenir le désir du peuple iranien pour un pays démocratique et demander des comptes à Raïssi.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe