mercredi, juin 23, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes Iraniens décrient la visite de Rohani aux Etats-Unis

Les Iraniens décrient la visite de Rohani aux Etats-Unis

Les irano-américains décrient la visite de Rohani aux Etats-Unis

CNRI – New York, Nations Unies – Venant de tous les coins des Etats-Unis, des milliers d’irano-américains ont fortement critiqué la visite prochaine aux Nations Unies du président du régime iranien, Hassan Rohani, dans un grand et énergique rassemblement mardi à New York.

Dans une manifestation organisée par l’Organisation des communautés irano-américaines aux Etats-Unis, les participants ont également exhorté le Conseil de Sécurité des Nations Unies à examiner le massacre choquant de 30.000 prisonniers politiques en Iran en 1988, vu comme un des plus grands carnages humains depuis la deuxième guerre mondiale. Ils ont appelé à la poursuite des responsables du régime directement impliqués dans le crime contre l’humanité.

Le ministre de la Justice de Rohani, Mostafa Pourmohammadi, a récemment déclaré qu’il est « fier » d’avoir été impliqué dans les carnages impitoyables.

Dans un message vidéo adressé aux participants, la Présidente élue du Conseil National de la Résistance iranienne, Maryam Rajavi, a déclaré : « Aussi longtemps que les Etats-Unis permettront aux leaders d’un régime que Washington même décrit comme étant le principal Etat sponsor du terrorisme, de mettre les pieds sur le sol américain, et aussi longtemps que les Nations Unies les accueillera à l’Assemblée Général au lieu de mettre sur pied pour les mollahs au pouvoir des tribunaux internationaux afin qu’il répondent à leurs crimes contre l’humanité, cela signifie qu’ils se dressent contre le désir du peuple iranien pour la liberté et la démocratie. »

Elle a ajouté que sans l’expulsion du régime iranien « de la Syrie, de l’Irak, du Yémen et du Liban, il n’y a aucune perspective d’accalmie en vue pour les crises dans la région. Amadouer ce régime et rester de son côté est une politique qui est préjudiciable au monde entier. »

Le rassemblement s’est démarqué par son spectacle vivant de performances musicales inspiratrices et la reconstitution des exécutions massives de 1988. Il a également présenté un affichage troublant des images des victimes du massacre.

Le record en trois ans de Rohani est vu comme une continuation troublante des politiques tyranniques du régime, marquées par 2500 exécutions étonnantes, l’arrestation de milliers d’iraniens mécontents, l’exécution des prisonniers politiques, et une répression massive des femmes et des jeunes. L’Iran est maintenant le premier exécuteur des prisonniers politiques dans le monde par rapport au nombre d’habitants.

Citant les politiques lamentables de Rohani, les participants au rassemblement de New York ont fustigé ce qu’ils ont décrit comme étant le silence de la communauté internationale au sujet des atrocités commises sur les droits humains par le régime au pouvoir, disant que les politiques Occidentales et les relations économiques avec Téhéran devraient être fondées sur une cessation des exécutions par le régime théocratique.

Les orateurs du rassemblement incluaient l’ancien Sénateur du Connecticut, Joe Lieberman, l’avocat britannique et Président du tribunal des Nations Unies pour les Crimes de Guerre en Sierra Léone, Sir Geoffrey Robertson, QC, qui a conclu un rapport sur le massacre de 1988 et le Pasteur Saeed Abedini, jusqu’à un passé récent emprisonné en Iran pour sa foi Chrétienne.

Robertson a dit à la foule : « A la mi-août 1988, des milliers de prisonniers ont été tués de cette façon par l’Etat, sans procès, sans appel, et sans aucune pitié. Ce qui s’est passé en 1988 était un crime contre l’humanité et la pire exécution massive de prisonniers politiques depuis les crimes contre l’humanité de la Deuxième Guerre Mondiale, et sont d’une atrocité spéciale. Cet acte horrible n’a jamais été puni, n’a jamais fait l’objet d’une enquête… Ils ne peuvent pas être oubliés et ne peuvent pas être pardonnés. Il y a une obligation sur la communauté mondiale représentée par les Nations Unies de prendre des mesures. » Rohani et tous les instigateurs du massacre de 1988 en Iran doivent être poursuivis en justice, a affirmé Robertson.

Lieberman a déclaré « Nous disons aux Nations Unies de ne pas se laisser berner par le sourire de Rohani. L’accord nucléaire de l’Iran n’a pas changé le comportement, civilisé ou modéré le comportement du régime en Iran. La seule façon pour le peuple de changer le régime en Iran est de se lever et de détrôner le régime qui les oppresse et menace la plus grande partie du monde ; ils ont le courage et ils triompheront, à la différence de 2009, les Etats-Unis resteront avec le peuple iranien jusqu’à la liberté, » a déclaré Lieberman.

Le pasteur Abedini dans son discours a déclaré : Dieu est avec les victimes, Dieu voit tout & n’oublie jamais ces souffrances, le chagrin de notre peuple & ses larmes.

Des milliers sont toujours en prison aujourd’hui en attente de leur exécution juste comme quand j’étais moi-même en prison, 30 mille prisonniers politiques ont été exécutés en seulement deux mois, mais ces exécutions continuent aujourd’hui encore.

Filabi, champion national iranien, a déclaré : « Les Nations Unies doivent rompre le silence sur le massacre de 1988 comme un crime contre l’humanité et tous les instigateurs du génocide doivent être amenés devant les tribunaux. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe