dimanche, mai 9, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes médias officiels iraniens mettent en garde les responsables contre une "explosion...

Les médias officiels iraniens mettent en garde les responsables contre une « explosion sociale »

Alors que les crises sociales et économiques s’intensifient en Iran, les responsables, experts et médias officiels du régime mettent en garde contre un nouveau soulèvement.

« La montée en flèche des prix et les problèmes de subsistance sont toujours des problèmes aigues de la société iranienne. Dans le même temps, de nombreux sociologues mettent en garde contre les conséquences de la mauvaise qualité de vie des gens et leur éventuelle réaction », a écrit samedi le quotidien officiel Arman.

Dans son article, le quotidien Arman interroge Mostafa Eghlimi, l’un des sociologues du régime.

En réponse à cette question « comment les pressions économiques affectent-elles la vie des Iraniens ? », Eghlima souligne la crise économique de l’Iran, qui est due à la corruption et aux mauvaises politiques des mollahs.

« La vérité est que l’inflation dans le pays a augmenté de 35 % au cours de l’année dernière, et les prix de la plupart des produits dont les citoyens ont besoin ont triplé. Dans la situation actuelle, les travailleurs vivent dans des conditions économiques inadéquates. De nombreux commerçants ont une clientèle en baisse continue.

D’autre part, le taux de chômage augmente chaque jour dans la société. La situation est telle que les entreprises privées sont soit partiellement fermées, soit obligées de licencier leurs employés. Par conséquent, la récente hausse des prix a excédé la population, et la société est au bord d’une explosion démographique. Si cela n’arrive pas maintenant, cela arrivera bientôt », a déclaré Eghlima à Arman le 3 avril.

Alors que les responsables du régime et leurs proches mènent une vie de luxe, ils conseillent à la population de « résister » aux difficultés économiques et de « se satisfaire » de ce qu’elle a. Ils refusent également de résoudre les problèmes du peuple et ne font que des promesses creuses.

« Les conditions économiques des Iraniens ont une influence directe sur l’évolution sociale de la société. En attendant, personne n’est prêt à accepter la responsabilité des problèmes sociaux et économiques auxquels le peuple est confronté. Dans cette situation, certains conseillent à la populatiion de résister. La question est la suivante : alors que le père est incapable de nourrir sa femme et ses enfants, comment diable pourrait-il résister ? Le gouvernement a annoncé qu’il allait augmenter les salaires, mais chaque fois qu’il le fait, il augmente aussi les impôts plusieurs fois. Le peuple a en horreur un gouvernement qui ne sait pas gérer les crises. Le peuple ne peut vivre avec des promesses, et les promesses des autorités ne seraient pas la nourriture sur leur table », a poursuivi Eghlima à cet égard.

Le régime iranien et ses apologistes tentent d’imputer la crise économique et financière de l’Iran aux sanctions internationales. Ils traitent également les Iraniens qui demandent un changement de régime d' »émeutiers ayant des liens avec des adversaires étrangers ».

« Les causes des récents incidents [soulèvements] sont à cent pourcent intérieures, et il y a des questions inconsidérées liées à l’extérieur de l’Iran. Certains responsables prétendent que la racine des récents troubles sociaux se trouve en dehors de l’Iran. Cela signifie que les responsables ne sont pas aux commandes et que d’autres personnes, au-delà des frontières, décident pour nous. Ces dernières années, le taux de change du dollar dans le pays a toujours fluctué. Devons-nous en chercher la raison à l’extérieur des frontières ? Non. La raison en est la mauvaise politique économique menée par les autorités, pas l’hostilité des États-Unis », reconnaît Eghlima.

« Lorsque la pression économique sur le peuple dépasse sa capacité, naturellement ces pressions se transforment en protestations dans la rue. Combien de temps pourrons-nous gérer la société comme nous l’avons fait dans le passé ? Plus nous ferons des promesses creuses et reporterons la résolution de leurs problèmes à l’avenir, plus l’explosion sociale sera grave. Je mets en garde les responsables. Ils devraient réfléchir maintenant et accroître leurs efforts pour satisfaire les besoins du peuple », a averti Eghlima.

Le régime a multiplié les mesures répressives pour contrôler la société iranienne rétive, telles que les exécutions, les arrestations arbitraires et la torture. Mais ces actes aideront-ils le régime à se maintenir au pouvoir ?

Les manifestations quotidiennes en Iran et le récent soulèvement dans le nord-est et le sud-est du pays montrent que la stratégie du régime consistant à contrôler la société par la répression ne fonctionne plus.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe