lundi, janvier 17, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes protestations se poursuivent à travers l'Iran

Les protestations se poursuivent à travers l’Iran

Les protestations se poursuivent à travers l'Iran

Les protestations se poursuivent à travers l’Iran concernant le traitement dérisoire des travailleurs et des étudiants par le gouvernement iranien. Des peintres de rue aux médecins, l’ensemble du spectre des professions expriment leur mécontentement.

Les étudiants de l’Université Sama à Kermanshah dans l’ouest de l’Iran ont appris que le prérequis de la carte de test n’était pas un module mais le réglement complet des factures des frais de scolarité. Les manifestants ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas payer les frais; ce qui leur bloque l’accès aux emplois qui augmenteraient leurs chances de pouvoir payer les frais.

Le personnel de la direction générale de l’éducation physique à Kermanshah a également protesté contre les salaires impayés et jusqu’à cinq mois de paiement des heures supplémentaires. Une autre manifestation d’étudiants à l’Université libre de Kashan d’environ 200 étudiants visait à dénoncer la mauvaise qualité de la nourriture fournie par l’université.

Les commerçants du quartier de Yaft-Abad à Téhéran, en particulier, ont subi les ventes de meubles de l’Omid Mall qui les ont forcés à mettre la clef sous la porte et à descendre dans les rues au milieu d’une récession sévère avec des perspectives d’avenir sombres. Beaucoup de ceux qui protestent sont déçus de la façon dont le gouvernement iranien donne la priorité à la Realpolitik par rapport au peuple.

Le sort de Padideh Shandiz, une société de développement ayant des liens étroits avec les Pasdaran, continue d’être une préoccupation urgente. La société pesant des milliards de dollars aurait manipulé le cours des actions et agi au-delà de ses paramètres d’entreprise privée. Les manifestants ont tenu un rassemblement devant le bureau du président Hassan Rohani dans la rue Pastour à Téhéran. Près de 120 000 investisseurs exigent le remboursement de leurs investissements après qu’une restitution exemplaire de la corruption étatique ait contraint nombre d’entre eux à la faillite.

Les citoyens d’Ahwaz, une ville du sud-ouest de l’Iran, a choisi de protester lors d’un match de football contre la re-routage de la rivière Karoun et la construction de Behest-Abad Dam. En parallèle, un autre groupe de manifestants ont formé une chaîne humaine le long de la rivière.

La propagation des protestations, et la diversité de leurs objectifs montrent une augmentation du niveau de mécontentement quant à la capacité du gouvernement iranien à tenir un état sain et équitable.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe