samedi, avril 4, 2020
Accueil Actualités Actualités: Iran Protestations Iran : protestations à Ispahan, Téhéran, Assalouyeh, Marivan, Saveh, Arak

Iran : protestations à Ispahan, Téhéran, Assalouyeh, Marivan, Saveh, Arak

CNRI – Dans la province d’Ispahan, les paysans de Khorasgan (centre de l’Iran), ce sont rassemblés au début de la semaine devant le gouvernorat afin de réclamer un dédommagement pour la sécheresse due au détournement de l’eau de la rivière Zayandeh-Roud des terres agricoles.

Par ailleurs, une foule nombreuse s’est attroupée le 28 aout devant l’hôpital Chamran pour protester contre l’inaction des autorités face à la pénurie de médicaments qui a causé récemment la mort de deux malades. Les autorités ont fait appel à dix voitures de police pour repousser les manifestants.

À Téhéran, les commerçants du bazar de Javadieh, dans le 16e arrondissement, ont protesté cette semaine contre les pressions fiscales et les mesures répressives imposées par les autorités. Malgré les tentatives de la police pour disperser les manifestants, ces derniers ont continué leur protestation pendant deux jours.

Par ailleurs, les boulangers des quartiers sud de Téhéran ont manifesté devant le centre de distribution de la farine, contre l’incurie des responsables dans l’approvisionnement de cette denrée indispensable.

Dans un autre mouvement de protestation, quelque 150 personnes ont manifesté le 29 aout devant le Parlement du régime pour réclamer les pensions non versées des familles des victimes de la guerre Iran-Irak. Selon un manifestant, «malgré cette troisième journée de protestations, les autorités refusent d’entendre nos revendications.»

À Assalouyeh, ville portuaire du sud de l’Iran, les ouvriers d’une usine de l’industrie pétrolière ont manifesté cette semaine devant la société pour réclamer les salaires impayés. Un manifestant a déclaré : « Cela fait trois mois que les salaires n’ont pas été versés.»

À Marivan, dans l’ouest de l’Iran, les éboueurs ont manifesté mardi devant la mairie de cette importante agglomération du Kurdistan. Ils protestaient contre le licenciement de nombreux collègues et réclamaient leurs salaires impayés depuis le début de l’été.

À Saveh, dans l’ouest de l’Iran, quelque 120 participants au projet d’habitation Alavi ont protesté le 29 aout, devant la conférence annuelle de l’habitation, contre le fait que ce projet n’est toujours pas achevé. Un participant a déclaré : «cela fait huit ans qu’ils ont encaissé 8 millions de tomans de chacun d’entre nous pour nous donner un appartement en deux ans, mais au bout de huit ans rien n’a été fait. »

À Arak, au centre de l’Iran, la population a continué de manifester pour la deuxième semaine consécutive contre le niveau de pollution intolérable de l’air. Cette pollution est due à l’activité d’usines de plomb et de zinc, non conformes aux normes sanitaires. Les manifestants ont également protesté contre une autre forme de pollution, l’utilisation d’équipements de brouillage d’antennes satellites dans les quartiers résidentiels, qui portent atteinte à la santé de la population.