Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Onze représentants des ouvriers sidérurgistes iraniens arrêtés lors de rafles brutales à leur domicile


Soulèvement en Iran - No. 237
Appel urgent pour la libération des travailleurs arrêtés au 38ième jour de grève et de manifestation

Dimanche soir, 16 décembre, les agents des services du Renseignement iranien ont procédé à une rafle brutale chez les domiciles de onze représentants des ouvriers de l’usine d’acier d’Ahvaz pour les arrêter. Ces arrestations interviennent au 38ème jour de manifestations des grévistes qui exigent le respect de leurs droits élémentaires.

Par ailleurs, ce matin les escadrons des forces de sécurité de l’État et d’autres organes répressifs ont été déployées massivement devant le gouvernorat, le Palais de justice et les autres centres névralgiques de la ville d’Ahvaz pour empêcher une nouvelle manifestation des ouvriers et les contraindre à mettre fin à leur cycle de manifestations continues dans le centre-ville du chef-lieu de la province du Khouzistan, un évènement inédit en Iran.

En dépit de ces mesures répressives, les grévistes ont été rejoints par la population ce matin pour reprendre leur manifestation dans le centre-ville. Dans un communiqué, ils ont mis en garde contre la répression des autorités et ont exigé la libération immédiate de leurs camarades emprisonnés. Durant leur manifestation, ils scandaient : « le travailleur emprisonné doit être libéré », « nous défendrons jusqu’au bout nos camarades emprisonnés ».

Par ailleurs, le syndicat de la Compagnie de bus de Téhéran et de la banlieue a publié un communiqué aujourd’hui pour dénoncer l’arrestation des militants ouvriers de la compagnie d’acier d’Ahvaz et a exigé la libération immédiate des personnes arrêtées hier soir.

Pour sa part, la Résistance iranienne condamne vigoureusement la rafle brutale au domicile des travailleurs iraniens qui luttent pour leurs droits fondamentaux et appelle la population en particulier les ouvriers, les étudiants et les jeunes surtout dans la province du Khouzistan à apporter leurs soutiens aux courageux grévistes de l’usine d’acier d’Ahvaz. Elle appelle également les instances internationales de défense des droits humains et des travailleurs, les unions des travailleurs et les syndicats à travers le monde, d’intervenir d’urgence pour exiger la libération des ouvriers iraniens emprisonnés.

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 17 décembre 2018

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés